Kasa (傘) : le parapluie, un incontournable au Japon

En France, on utilise un parapluie lorsqu’on pense à le prendre avec nous. Bien qu’il soit utile, il n’est pas franchement indispensable. Est ce si différent au Japon ? Après avoir présenté le mot kasa (傘), on va voir la place qu’il prend dans la culture japonaise.

Analyse du mot kasa présentation des différentes sortes

Kasa s’écrit avec le kanji 傘. On peut voir qu’effectivement, cela ressemble bien à un parapluie vu qu’on peut distinguer le toit ainsi que le manche. Et il faut voir ce qui est représenté à l’intérieur comme de l’eau qui s’écoule. Astucieux non ?

Il existe beaucoup de sortes de parapluie au Japon et j’ai choisi de vous présenter les principales :

  • nagagasa (長傘) : c’est celui auquel on pense tous en premier, à savoir le modèle assez large qui protège bien de la pluie (ame). Un classique donc qui est aussi le plus populaire au Japon.
  • higasa (日傘) : on le traduit par “ombrelle”, c’est un petit kasa qui sert cette fois-ci à protéger du soleil (日). On en voit vraiment beaucoup en été, il est particulièrement populaire chez les femmes qui ne veulent pas bronzer. Et oui, avoir la peau bien blanche est toujours tendance au Japon !
  • oritatamigasa (折り畳み傘) : c’est le petit parapluie benri qui se plie pour rentrer dans un sac. Bien qu’il ne soit pas tellement efficace en cas de forte pluie, c’est toujours sympa d’en avoir un sur soi au cas où.
  • binîrugasa (ビニール傘) : c’est le moins cher, à savoir un parapluie en vinyle que l’on trouve dans tous les boutiques à 100 yen (hyakuen shop). Il est en général transparent et assez peu résistant, c’est celui qu’on achète en cas de secours !
Saurez vous nommez chacun de ces parapluies ? :D
Saurez vous nommez chacun de ces parapluies ? 😀

La place des parapluies dans la société japonaise

Je pense qu’en lisant la première partie, on peut déjà tirer une conclusion : le Japon a véritablement développé une culture du parapluie. On en trouve absolument partout et sous toutes ses formes allant même jusqu’au kasa “fashion”. Du coup, on voit à l’inverse beaucoup plus rarement les vêtements de pluie comme les K-Way.

Vous voulez des chiffres ? En voilà un : les japonais sont ceux qui possèdent le plus de parapluies dans le monde, 3,3 par personnes en moyenne ! La Suède et l’Afrique du sud sont juste derrières. En conséquence, tous les lieux publics que ce soit le bureau de poste ou le supermarché du coin disposent soit d’un endroit pour déposer les parapluies soit vous fournissent une sorte d’étui en plastique (kasabukuro 傘袋) afin d’éviter de mouiller partout.

logo-de-kasa-en-cas-de-pluie-au-japon

Un dernier point intéressant : le logo de la météo japonaise qui annonce de la pluie n’est pas un nuage pluvieux comme chez nous mais un parapluie ! Preuve s’il en est qu’on pense automatiquement à cet objet en cas de mauvais temps au pays du soleil levant. D’où l’adage ame ga fureba kasa wo sasu (雨が降れば傘を差す) “quand il pleut, on ouvre son parapluie”.

Sources : ja.wipedia (histoire et généralités), jp.weathernews (sondage réalisé en 2014)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる