Mimi (耳) : des oreilles, le pain de mie en a aussi en japonais !

Avoir de l’oreille, prêter oreille à, posséder des grandes oreilles… on peut voir qu’en français, cet organe s’emploie dans son sens propre comme figuré. Comment ça se passe en japonais avec sa traduction mimi (耳) ?

Significations du mot mimi à travers des exemples d’emploi

Mimi s’écrit avec le kanji 耳 qui est censé représenter une oreille. Avec de l’imagination, ça peut marcher ! Allez, passons aux choses sérieuses avec en premier lieu son sens concret.

Quand mimi désigne quelque chose de concret (physique)

On commence avec le plus évident : mimi signifie « oreille », c’est-à-dire l’organe qui nous sert pour entendre. Que ce soit pour les hommes où les animaux, on utilise le même terme. Une personne aux grandes oreilles se dit ainsi mimi ga ookii hito (耳が大きい人).

Si vous êtes observateur, vous aurez remarquer que nos organes sensorielles se trouvent de chaque côté de la tête. Cela est la même chose pour les poignets qui se trouvent autour de la marmite, le nabe (鍋) en japonais. C’est pourquoi nabe no mimi (鍋の耳) = les poignets de la marmite. Il existe d’autres exemples comme les rabats d’une boite en carton, la croute du pain de mie… l’important est que vous compreniez le concept ! 🙂

Tous ces éléments sont des oreilles en japonais ! ^^
Tous ces éléments sont des oreilles en japonais ! ^^

Quand mimi symbolise une fonction (capacité à écouter…)

Notre mot du jour désigne aussi dans la vie de tous les jours notre capacité à entendre ou encore la qualité de notre ouïe. On dit de celui qui entend mal qu’il a les « oreilles lointaines » mimi ga tooi (耳が遠い). A l’inverse, celui qui entend très bien ou a l’oreille musicale se dit mimi ga ii (耳がいい) « les oreilles sont bonnes ».

On conclut avec une expression ambigüe pour voir si vous avez bien suivi : mimi ga itai (耳が痛い) littéralement « les oreilles qui font mal ». Tout comme en français, cela peut ainsi vouloir dire « être pénible à écouter » ou « souffrir des oreilles » (à cause d’une otite…). En général, on comprend rapidement quand on a le contexte !

Sources :  kotobank (dictionnaires en japonais)