Benri (便利) : pratique, c’est bien japonais !

Tout ceux qui sont déjà allés au Japon s’accordent sur une chose : que ce pays est pratique ! Pourquoi n’est-ce pas aussi bien pensé en France ? Analysons l’adjectif benri qui signifie comme vous vous en seriez doutés “pratique” en japonais.

Benri : une origine assez originale et surprenante

便利 est composé des kanji 便(ben) “convenable, facile, avantageux” et 利 (ri) “qui est efficace, coupe bien”. A l’origine dans le bouddhisme, on utilisait ce mot pour décrire la “sortie des excréments” car c’était considéré comme fluide et sans encombreBenri viendrait donc du mot 大小便 (daishôben, excréments) qui contient également le kanji 便. Par extension, il désigne tout ce qui peut se faire de manière facile et sans aucune gêne. Egalement ce qui est utile et fonctionnel : 電子レンジは料理をするのに便利だ。 (Denshirenji ha ryôri wo suru no ni benri da  Un micro-onde est utile pour faire la cuisine.)

Benri, un mot qui décrit bien la société japonaise

Sans être vraiment attentif, on se rend compte assez facilement que tout a été pensé jusqu’au moindre détail au Japon. Il faut que tout soit fluide et sans encombre. Au supermarché, on ne range pas ses courses à la caisse car ça gêne la personne suivante. Le caissier les transpose ainsi dans un autre panier en plastique pour que l’on puisse réaliser la tâche dans un endroit à part. La très grande majorité des emballages ont une ouverture facile pour vous éviter d’avoir à utiliser des ciseaux (ou les dents pour beaucoup :D).

Les petits appartements japonais ont été étudiés pour être le plus fonctionnel possible, la place du lavabo à droite de la gazinière n’est par exemple pas du au hasard. Les téléphones portables permettent par ailleurs depuis longtemps de payer à la caisse ou de prendre le train.

Cependant, on peut légitimement se demander si cette praticité omniprésente n’a pas un coût lorsqu’elle implique des êtres humains. Cela ne parait rien comme ça mais c’est plus contraignant pour un caissier (voir article rejigakari) de s’embêter à transposer chaque article en faisant attention de bien mettre le moins fragile en dessous. On peut penser également aux différents services postaux où il est possible de se faire livrer jusqu’à 21h00 ou encore aux konbini ouverts 24h/24 ! C’est pratique d’accord, mais est-ce vraiment nécessaire ?

Source : ameblo.jp (étymologie)