Kanojo (彼女) : elle, cette femme, c’est ma petite amie

Je vous avais présenté des pronoms personnels sur Kotoba comme 私 (watashi), 僕 (boku) et 俺 (ore). Et là en relisant ces trois articles, je me suis rendu compte qu’il y a un point sur lequel je n’ai pas trop insisté : le japonais a longtemps fonctionné sans pronom personnel. Cela se voit d’ailleurs encore aujourd’hui car la plupart du temps à l’usage, ils sont facultatifs.
On va voir aujourd’hui que ce constat est d’autant plus vrai avec 彼女 (kanojo) qui est une invention très récente.

Contexte de la naissance du mot kanojo et évolution

Avant l’ère Meiji (1868-1912), il n’existait pas en japonais un pronom personnel de la troisième personne équivalent à “il” ou “elle”. Vous allez peut-être me rétorquer qu’on employait déjà le kanji 彼 (aujourd’hui prononcé “kare” avec le sens “il”). Toutefois, il avait plutôt le sens de “cette personne” puisqu’on l’employait indifféremment avec les femmes ou les hommes. Cela a commencé problème lorsqu’il a fallu traduire des textes depuis une langue étrangère, notamment l’anglais. C’est pourquoi, afin de trouver un équivalent à she, on a proposé 彼女 où le kanji 女 signifie “femme”.

Concernant la prononciation, il faut savoir que le kanji 彼 pouvait aussi se prononcer ano/kano signifiant “ce/cette” et si vous cherchez dans un dictionnaires japonais, il est possible que vous trouviez l’écriture 彼(の) pour ano. 彼の有名な物語 (ano/kano yûmei na monogatari) : ce célèbre récit. C’est pourquoi dans la même logique, on prononçait encore jusque dans les années 1910 彼女 “kano onna” littéralement “cette femme”. Petite remarque : on aurait pu créer par la même occasion 彼男 “kano otoko littéralement “cet homme” pour “il”. Mais ça n’aurait pas servi à grand chose puisqu’on avait déjà kare, autant le recycler pour lui ajouter la nuance “pour hommes”.

彼女だ !
C’est elle ou bien c’est sa petite amie ?

Bref, on est ainsi passé d’un terme général neutre à deux mots genrés, kare pour il et kanojo (car le kanji 女 possède aussi la prononciation jo plus courte) pour elle. Ceci a eu comme conséquence inattendu d’associer de manière détournée (par euphémisme on peut dire) l’un à la “petite-amie” et l’autre au “petit-ami“. Car quand on désigne quelqu’un par son sexe, on franchit déjà un pas ! C’est particulièrement ambigu dans certains contextes, notamment la fameuse question 彼女がいますか (kanojo ga imasu ka) qui peut vouloir dire aussi bien “est-ce qu’elle est là ?” que “avez-vous une petite amie ?”.
On verra la prochaine fois que les hommes ont une parade avec le terme 彼氏 (kareshi) que je vous présenterai le mois prochain ! 🙂

Sources : ja.wiktionary (à propos de la naissance de kanojo), en.wiktionary (article très complet sur 彼)