Jitensha (自転車) : le vélo, moyen de transport populaire au Japon

On avait vu dans l’article sur la montagne (yama) que le Japon était un pays très montagneux et donc à priori peu propice à l’usage du vélo comme l’Hollande par exemple. Et bien détrompez vous, on utilise davantage les jitensha au pays du soleil levant qu’en France !

Vocabulaire autour de jitensha

自転車 s’écrit la plupart du temps en kanji et on a tendance à traduire ce mot par “bicyclette”. Pourquoi ? Et bien parce que c’est ce type de vélo qui est le plus présent au Japon car très pratique pour se déplacer en ville. Mais sachez que le jitensha regroupe en fait tous les vélos même si on trouve évidemment des noms plus précis en katakana : road bike (ロードバイク) pour les les “vélos de route” (ceux qu’utilisent les cyclistes aguerris) ou encore mountain bike (マウンテンバイク) “vélos de montagne” qui désigne en fait les VTT.

N’ayez pas le mauvais réflexe cependant d’utiliser le mot bike (バイク) seul pour parler d’un vélo, celui-ci signifiant “moto” en japonais car c’est l’abréviation de motor bike. Et juste pour info, on utilise le verbe noru (乗る) pour dire “monter à vélo” (jitensha ni noru), verbe qui est également employé pour la voiture ou encore le train.

Parking couvert payant pour bicyclettes
Parking couvert payant pour bicyclettes, le prix est de 100 yen pour la journée en général

Le vélo au Japon : un succès

Un premier chiffre : il y a environ 86 millions de jitensha au Japon, soit environ 1 pour 1,5 japonais. C’est moins en proportion que la Hollande ou l’Allemagne (respectivement 0,9 et 1,2) mais c’est bien plus qu’en France. En conséquence, on trouve de nombreux parking à bicyclettes qui sont pour la plupart payants mais peu onéreux (100 yen la journée).

Quid du port du casque ? Un sondage a été réalisé en janvier 2016 sur Yahoo avec plus de 36 000 participants. 85,6% d’entre eux affirment ne pas porter de casque et pour habiter dans le Kansai, je confirme que c’est rare d’en voir. Sachez qu’il est en principe obligatoire pour les enfants de moins de 13 ans mais vu le peu de contrôles, c’est assez loin d’être respecté.

Un point sur les vélos électriques, dendô jitensha (電動自転車) : ceux-ci sont de plus en plus utilisés au Japon, avec comme principaux producteurs Yamaha et Panasonic. La législation a constamment évolué ces dernières années, il faut savoir que ceux “tout automatique” (full dendô フル電動) sont interdits, on n’a aujourd’hui que des modèles qui “assistent” l’utilisateur. Je vois beaucoup personnellement de mères de familles en utiliser avec leur enfant à l’arrière, c’est vraiment très pratique et cela peut être une solution intéressante en ville où la voiture peut revenir très cher !

Sources : ja.wikipedia, sondage yahoo