Le japonais dans tous les sens

Jidôkan (児童館) : un lieu de récréation pour les enfants

Avoir un enfant au Japon, cela à un coût réel. Surtout si vous souhaitez qu’il termine sa scolarité à l’université où on parle d’un coût de 7000€ en moyenne par an pour celles publiques. A côté de ça, on trouve des structures gratuites pour les plus jeunes, les jidôkan (児童館). Après avoir abordé rapidement leur histoire, je vais tenter de décrire leur rôle.

Histoire des jidôkan et rôle aujourd’hui

Jidôkan s’écrit en kanji 児童館 où jidô 児童 décrit tout ce qui se rapporte aux enfants et kan 館 le bâtiment/ la structure. On l’avait vu notamment avec le mot eigakan (映画館 cinéma). Littéralement, cela donne donc “structure pour les enfants“. Généralement composées de plusieurs étages, on y trouve toutes sortes de jeux : tables de ping pong, piano, petite bibliothèque, jeux de société… Leur origine remonterait au début du 20ème siècle où elles portaient le nom de setsurumento (セツルメント). A l’époque, elles n’étaient situées que dans les grandes villes et étaient privés.

S’il faut retenir une date pour les jidôkan, c’est bien l’année 1963. En effet, c’est à ce moment là que le gouvernement japonais a décidé de rendre ces structures publiques (gérés par la ville ou l’arrondissement) et d’augmenter leur nombre dans les petites villes. On a vu ainsi fleurir de plus en plus de petites jidôkan (dix dans l’arrondissement où j’habite !). Pour vous donner un ordre d’idée, on est passé de 53 jidôkan publiques en 1963 à 3137 en 1990. Aujourd’hui, on en compte environ 4700 dont 1700 privées.

Ce dernier chiffre est important car il ne cesse d’augmenter. Par rapport à celles publiques, les services payants comme l’aide aux devoirs sont plus onéreux. En contrepartie, elles ferment plus tard (21h00 contre 17h00/18h00 pour le public). Mais si vous accompagnez votre enfant sans utiliser aucun service, c’est gratuit ! Le succès des jidôkan au Japon s’explique par plusieurs raisons, je vais citer les principales :

  • L’école qui finit tôt (autour de 14h30). Avant de rentrer à la maison, il n’est pas rare de voir des enfants passer par ces lieux pour jouer.
  • les différentes activités proposées pour les jeunes mamans. Le matin, il est en effet possible de se retrouver en groupe et de sociabiliser son enfant avant de le mettre à la crèche.

Sources : mhlw.go.jp (à propos du nombre de jidôkan), jidoukan.or.jp (à propos de leur histoire et leur rôle)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
仕草
Kotoba
もしもし!