Le japonais dans tous les sens

Eigakan (映画館) : Les cinémas au Japon

Aller au cinéma au Japon, ça coûte cher, très cher même. A environ 1800 yens la place pour la catégorie “normale” soit environ 16€ au cours du yen actuel, il faut vraiment avoir les moyens. Après une petite séance de vocabulaire autour du cinéma (eigakan 映画館), je vais tenter d’expliquer les raisons du tarif élevé de la place.

Vocabulaire autour de eigakan

映画館 est composé du mot eiga (映画) qui signifie “film” et du kanji kan (館) servant en général à désigner un bâtiment public. Au fait, comment dit-on “aller au cinéma” ? Et bien dans ce contexte, utiliser eigakan n’est pas très naturel en japonais, on dira plutôt eiga ni iku (映画に行く) ou encore eiga wo mi ni iku (映画を見に行く) littéralement “aller voir un film”. Eigakan est présent dans la conversation quotidienne généralement pour indiquer une position, par exemple eigakan no mae ni iru (映画館の前にいる) “je suis devant le cinéma”.

Petite particularité japonaise : habituellement, on réserve sa place au moment de payer (zaseki wo yoyaku suru 座席を予約する). Vous choisissez sur un écran où vous voulez être assis en fonction de la disponibilité et la position sera indiqué sur votre ticket (chiketto チケット), B16 par exemple. Un petit commentaire sur les tarifs : le montant “normal” (ippan 一般) est de 1800 yen mais cela passe à 1500 yen si vous êtes étudiant ou lycéen et 1000 yen pour les seniors (+ de 60 ans). On pourra peut être tiquer pour ce tarif très préférentiel pour les personnes âgées par rapport aux jeunes mais ils font partie de la tranche d’âge qui vont le moins au cinéma, il faut donc bien les attirer.

un cinéma Toho qui est également une maison de production célèbre.
Un cinéma Toho qui est également une maison de production célèbre.

Les raisons du tarif élevé de la place de ciné au Japon

Aller au cinéma n’a jamais été aussi cher qu’actuellement au pays du soleil levant, on payait en effet 324 yens en moyenne en 1970 contre environ 1220s yen actuellement. Rappelons qu’en France, la moyenne est située actuellement à environ 6,50€ la place soit 750 yen au cours actuel. Comment expliquer une telle différence ? Bien qu’il existe plusieurs facteurs, le principal est le suivant : alors qu’en Occident les boites de productions, les distributeurs et les exploitants (c’est à dire les cinémas) sont habituellement séparés et indépendants l’un de l’autre, ce n’est pas le cas au Japon. Ainsi, les producteurs et distributeurs ne font qu’un et il arrive même que les trois soient regroupés, à l’instar des cinémas Toho. On ne peut d’ailleurs regarder des films Toho que dans leurs cinémas !

En conséquence, si le film ne fonctionne pas, c’est tout le monde qui trinque. Et vu la très net baisse de fréquentation des cinémas (on y allait 3,9 fois en moyenne par an en 1965 contre 1,3 fois aujourd’hui, la France est à 3,1 fois), il est devenu compliqué d’être rentable. Autre chose : lorsque l’exploitant est indépendant, le distributeur prend environ 70% de la recette du film. Le cinéma est donc contraint de rentabiliser ailleurs, sur la vente de boissons et de Goodies par exemple.

Sources : kouhyouka (évolution du prix du cinéma au Japon), ameblo.jp (causes du prix élevé de la place)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草