Jama (邪魔) : ne viens pas chez moi, tu vas déranger !

Voici un mot très intéressant qui résume très bien ce qu’il ne faut pas faire au Japon : déranger l’autre. Et c’est jama (邪魔) qui est donc à l’honneur. Regardons dans un premier temps ce qu’il signifie pour ensuite aborder une célèbre formule de politesse japonaise.

Origine et significations du mot jama

Jama s’écrit en kanji 邪魔 et il s’agit d’un terme bouddhiste qui s’est répandu dans le langage courant. Il signifiait à l’origine “yokoshima na akuma” (よこしまな悪魔) que l’on peut traduire par “esprit malfaisant/frappeur”. Son but ? Détourner les bouddhistes du droit chemin. Un peu comme Satan dans la religion chrétienne. Autant dire tout de suite qu’il a une connotation forcément négative.

Et aujourd’hui encore, il arrive qu’on l’emploie en faisant référence inconsciemment à une “force invisible”. Par exemple, lorsque vous entreprenez de faire quelque chose mais qu’il y un obstacle incommode qui intervient, on dit jama ga hairu (邪魔が入る). Ce qui donne littéralement “un esprit frappeur qui s’introduit”.

Il est aussi accompagné fréquemment du verbe suru (する faire) pour signifier “gêner” dans un sens large. Hito no jama wo shinai de kudasai (人の邪魔をしないでください) : Ne gêne/dérange pas les gens ! C’est la plupart du temps purement “physique”, par exemple quelqu’un qui reste en plein passage. Il est donc très facile de devenir un jamamono (邪魔者 “gêneur”) si on ne regarde pas autour de soi !

Et voilà un exemple parfait de gêneur : le jama-neko !
Et voilà un exemple parfait de gêneur : le jama-neko !

Ojama suru : aller chez quelqu’un, c’est le gêner ?

On arrive à la partie la plus intéressante où l’expression ojama suru utilisée telle quelle est synonyme de… “se rendre chez quelqu’un“. Otomodachi no ie ni ojama suru (お友達の家にお邪魔する) : se rendre chez un ami (litt : aller gêner un ami chez lui). Vous remarquerez la présence du préfixe honorifique “o” car on est ici dans un registre formel. On aura davantage recourt au verbe iku (aller) dans contexte plus familier.

Néanmoins, au moment de rentrez dans la maison de quelqu’un (que ce soit un ami ou non), on se doit de prononcer la formule magique ojama shimasu (お邪魔します). Si on s’amuse à traduire cette expression, cela donne “je me permets de vous gêner”. Car dans 99% des cas, le simple fait de rentrer dans une maison va chambouler ce qu’il s’y passe à l’intérieur : la personne qui prépare le repas, les enfants qui font leurs devoirs, le père affalé devant la télé…

En quelque sorte, on pourrait presque dire qu’on s’incarne à cet instant précis en esprit frappeur. Il est vrai que les japonais n’aiment pas beaucoup s’inviter à la maison en général. On préfère plutôt sortir tous ensemble pour aller au restaurant, faire un karaoké, louer une salle de jeux… Bien qu’il ne faille pas prendre la formule de politesse ojama shimasu à la lettre, n’est t-elle pas révélatrice de la société japonaise d’une certaine façon ?

Sources : yain.jp (étymologie), waraerujd (à propos de ojama suru)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum