Le japonais dans tous les sens

Hisashiburi (久し振り) : ça fait longtemps depuis la dernière fois !

Dans la vie, il arrive que l’on fasse de nouvelles rencontres mais également que l’on perde certaines connaissances de vue. Et lorsque les retrouvailles ont lieu, on a une expression toute faite en japonais : (o)hisashiburi (お)久し振り. Ce qu’on pourrait adapter en français par “ça fait un bail/super longtemps !”. Après une petite décomposition de celle-ci, on va voir dans quelles autres situations elle s’emploie.

Analyse de l’expression hisashiburi et exemples d’usage

Hisashiburi s’écrit en japonais 久し振り et on peut décomposer cette expression en deux parties. La première est l’adjectif hisashii (久しい) qui permet d’indiquer une longue période de temps écouléeHisashiku awanakatta ne (久しく合わなかったね) : voici longtemps que je ne t’ai pas vu. La seconde est le suffixe buri (振り) qui sert en général à exprimer la manière ou une quantité (de temps)Aruki-buri (歩き振り) : allure/démarche, seikatsu-buri (生活振り) : manière de vivre.

Ainsi, ce suffixe se retrouve avec quasiment n’importe quelle indication de temps. Par exemple gonen-buri no jishin (五年振りの地震) signifie “un tremblement de terre survenu après 5 ans sans secousse“. Vous voyez qu’ici, il sous entend “sans que rien ne se soit passé entre temps”. C’est pourquoi hisashiburi est défini comme tel : “traduit une longue période de temps écoulée avant que l’on expérimente la même chose“. Cela peut être des retrouvailles entre individus mais également une activité que l’on exerce après une longue phase de disette.

Quoi qu’il en soit, cette expression est très employée dans la vie de tous les jours. En tant qu’adverbe d’une part avec la particule ni に. Hisashiburi ni eiga wo miru (久し振りに映画を見る) : regarder un film après un certain temps. Mais plus surprenant peut être, il peut marcher comme un adjectif ou pour les puristes un “nom adjectival”. On le trouve dans ce cas suivi de la particule na な ou no の. Hisashiburi na/no ame (久し振りな/の雨) : une pluie qui tombe après une longue période (de sécheresse/sans pluie). Et oui, c’est super long en français. Bon courage pour les traducteurs ! 😀

Sources : sci-tech (explications sur la formation de hisashiburi), dictionary.goo (dictionnaire japonais)

2 réponses

    1. Alors bonne question puisqu’on peut dire que c’est presque l’inverse. 間 (avec la prononciation “kan”) indique la durée pendant laquelle l’action lieu. Alors que 振り justement indique la durée pendant laquelle celle-ci n’a pas eu lieu. Exemple : 一年振りに休む (ichinenburi ni yasumu) : se reposer après un an (de travail sans relâche)/ 一年間休む (ichinenkan yasumu) : se reposer (durant) un an.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum