Herikutsu (屁理屈) : ton sophisme ne vaut pas mieux qu’un pet

En ce moment et en particulier avec les chaînes Youtube traitant le thème de l’esprit critique, on appelle les individus à user de leur raison pour distinguer le vrai du faux. Il s’agit d’un sujet extrêmement complexe car chaque être humain a des raisons de penser ce qu’il croit être vrai, même si vu de l’extérieur, cela apparaît parfois loufoque.
Aujourd’hui avec 屁理屈 (herikutsu), je vais plutôt m’attarder sur les pinailleurs et personnes abusant du raisonnement.

Analyse du mot herikutsu et signification

Je vais vous faire une révélation : comme je suis très taquin et que j’adore ergoter tout en sachant que j’ai tort uniquement dans le but de titiller l’autre, ma femme m’a souvent dit 屁理屈はやめなさい (herikutsu ha yamenasai). Ce qu’on pourrait traduire par “arrête de parler pour rien dire/arrête tes pinaillages”. Sauf que je n’avais jamais vu ce mot à l’écrit et que j’ai eu un choc en découvrant le kanji 屁 (he). Je vous en avais parlé dans l’article sur おなら (onara), il s’agit du pet mais avec une connotation assez vulgaire. Il se trouve qu’on l’emploie dans diverses expressions avec le sens “qui ne vaut rien/insignifiant“, par exemple 屁のような話 (he no yô na hanashi) = “histoire insignifiante/qui ne vaut pas un pet de lapin”.

理屈 (rikutsu) est probablement le mot japonais le plus proche de “raison” avec 道理 (dôri). On va dire que le dernier est plus proche de “bon sens” et qu’il a une connotation plus positive. Car il arrive dans de nombreux cas qu’on emploie rikutsu dans le sens “tiré par les cheveux“. Ce n’est pas toujours instinctif mais l’expression 理屈をこねる (rikutsu wo koneru) littéralement “pétrir la raison” renvoie à l’image de quelqu’un qui veut absolument faire passer son discours en invoquant la raison. Ce qu’on appelle aussi le “raisonneur” (qui abuse du raisonnement). On peut penser que les débats étant relativement rares et peu prisés au Japon, 理屈を言う (rikutsu wo iu) est plus proche de “faire le raisonneur” que simplement “raisonner”. Qu’il est lourd ce type alors !

Tu parles trop sérieux…

J’en viens enfin à herikutsu qui permet simplement de lever toute ambiguïté. On indique à l’autre qu’on pense qu’il dit n’importe quoi et basta. C’est un peu différent de 言い訳 (iiwake) et j’ai trouvé une situation qui l’explique bien sur le net. Imaginons que vous êtes au Japon et que vous trouvez un sac de billets. L’amener à un poste de police (交番 kôban), c’est un acte raisonnable (理屈に合った行為 rikutsu ni atta kôi). Affirmer que c’est à soi car il n’y a pas de nom sur le sac, on dirait herikutsu). Maintenant si vous donnez de fausses excuses comme “le poste de police est loin, il fait froid en plus, d’ailleurs j’ai mal aux pieds…”, ce sera des iiwake. Tout est relatif évidemment. ^^

Sources : Goiryoku.com (explications sur herikutsu), detail.chiebukuro (différences avec iiwake)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum