Haru (春) : Le printemps et la jeunesse des bourgeons

Depuis la fin du mois de mars (dans le Kansai du moins), les fleurs de cerisier ont fait leur apparition. Traditionnellement, cela indique que le printemps a vraiment commencé et les japonais en profitent également pour contempler ces arbres en fleur, ce qu’on appelle le hanami (花見). J’aurais pu vous décrire cette tradition mais il y a déjà tellement d’écrits sur le sujet que j’ai préféré m’abstenir. A la place, je vais vous parler du printemps à travers le mot japonais haru (春).

Étymologie du mot haru et images liées

Haru s’écrit avec le kanji 春 lorsqu’il se rapporte au printemps. Il existe plusieurs hypothèses concernant sa prononciation et je vais en citer deux. La première est que durant le printemps, me ga haru (芽が張る), c’est à dire que les bourgeons (me 芽) se déploient (haru 張る). La seconde, c’est que cette saison marque la fin de l’hiver et l’apparition du beau temps que décrit le verbe haru (晴る). On pense donc que le nom commun haru viendrait d’un verbe.

Jolie illustration du site éponyme huusenn où on peut voir l’ancienne forme écrite du kanji.

Si on s’intéresse à la formation du kanji 春 maintenant, il faut distinguer trois parties (qui ont été simplifiées depuis). tout d’abord qui indique ici le soleil et par extension le beau temps. (au dessus) ensuite qui représente la végétation luxuriante. Et enfin, 屯 qui signifie “bourgeons remplis de vitalité sur le point de germer”. Cette dernière permet également de donner la prononciation shun (しゅん) au kanji. Celle-ci est assez piégeuse parce que bien qu’elle peut faire référence au printemps (risshun 立春 = début du printemps), c’est plus souvent au sexe dont il est question. Par exemple avec les mots shunga (春画 gravure érotique) et baishun (売春 prostitution).

On dit chez nous que le printemps est la saison des amours et les japonais semblent donc avoir une vision un peu plus pragmatique de la chose ! :D.
D’ailleurs, concernant les personnes qui ont du mal à se contenir durant cette saison, on dit d’eux atama ga haru na hito (頭が春な人). Littéralement, cela signifie “quelqu’un qui a la tête au printemps”. L’effet des fleurs de cerisier peut être surprenant parfois… ^^.
Allez pour conclure, j’aimerais vous présenter un morceau du célèbre groupe japonais Spitz intitulé Haru No Uta (春の歌 “chanson du printemps’).

Sources : Yattoruze (étymologie), ja.Wikipedia (généralités)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
Kotoba
鏡餅