Etre bien dans sa tête, c’est important. En japonais, on utilise le mot atama (頭) pour désigner cette partie du corps. Mais on ne peut réduire ce terme à la seule partie “physique” du corps, il a en effet beaucoup de sens dérivés, comme en français. On va donc s’intéresser dans un premier temps à l’histoire du kanji puis on va aborder différentes expressions dans lesquelles il est encore employé aujourd’hui.

Evolution du kanji atama à travers le temps

Le kanji 頭 peut s’employer seul mais a plusieurs prononciations : kashirakôbe et enfin atama. Il désignent tous plus ou moins la tête aujourd’hui mais avec quelques nuances. Par contre, ils ne datent pas de la même période : kashira est apparu dés l’époque de Nara (710-794) et désignait la tête dans son ensemble. Peu après, le terme kôbe a vu le jour avec cependant un usage beaucoup plus rare et restreint. Ceci est encore le cas aujourd’hui où on le voit surtout dans l’expression kôbe wo tareru (こうべを垂れる) “baisser la tête“.

Ce n’est qu’à partir de la période Muromachi (1333-1573) qu’on a commencé à utiliser atama mais uniquement pour désigner le tour du crânekashira étant toujours employé pour désigner la tête dans son ensemble. Et c’est seulement vers la fin du 19ème siècle que atama a a fini par renvoyer au fonctionnement du cerveau. C’est à dire tout ce qui révèle de l’intelligence et du caractère de l’individu. La raison est simple : on ne savait pas autrefois que le cerveau (qui se trouve dans la tête) avait ce rôle “d’unité centrale” de l’organisme humain.

Expressions avec le mot atama

Aujourd’hui, kashira désigne surtout “celui qui est à la tête”, c’est à dire le meneur. Pour le reste, on emploie atama dans un sens aussi bien concret (crâne/tête) qu’abstrait (ce qui s’y passe dedans). Il se retrouve ainsi dans de nombreuses expressions désignant pour beaucoup un trait d’esprit. Voici quelques unes des plus connues :

  • atama ga ii (頭が良い) : “la tête est bonne” = intelligent. On lui oppose atama ga warui.
  • atama ga katai (頭が固い) : “la tête est dure” = têtu, qui manque de souplesse d’esprit
  • atama ga furui (頭が古い) : “la tête est vieille” = rétrograde

Ces expressions font souvent sourire quand on les découvre avec leur sens littéral mais leur utilisation très fréquente nous fait rapidement oublier ce point. J’aimerais toutefois attirer votre attention sur la première expression, atama ga ii.
Au Japon, elle désigne en réalité plus souvent quelqu’un de savant qu’intelligent, c’est à dire qui possède beaucoup de connaissances. On l’emploiera par exemple automatiquement pour une personne qui étudie dans une grande université. Pour l’intelligence pratique, préférez le terme kashikoi (賢い) qui est d’ailleurs celui réservé aux jeunes enfants qui ne sont pas censés avoir fait des études.

Sources : gogen-allguide (étymologie), ja.wikipedia (généralités)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.