Le japonais dans tous les sens

Fukuro (袋) : le sac plastique ou la poche de la maman ?

Lorsqu’on se rendait autrefois au supermarché en France, on nous donnait à la caisse des sacs plastique pour ranger nos courses. Enfin, c’est ce que je croyais naïvement avant de prendre connaissance des études sur la “géographie linguistique” réalisées par le linguiste Mathieu Avanzi. On y apprend ainsi qu’en fonction de la région où l’on se trouve, notre sac plastique (plutôt parisien) peut se voir attribuer l’appellation “bourse”, “nylon”, “cornet”, “sachet” ou encore “poche”. Nous allons voir aujourd’hui que le terme japonais fukuro (袋) peut être traduit par plusieurs de ces appellations avec une petite surprise à la fin.

Évolution et signification du mot fukuro

Fukuro est un mot très ancien puisqu’on le trouvait déjà dans le Kojiki (712), l’un des écrits japonais les plus ancien. À l’époque, on pouvait l’écrire en kanji 帒  (代+巾) ou 袋 (代+衣) qui est celui que l’on emploie de nos jours. Ici, la partie 代 donnerait la lecture chinoise tai/dai (製袋 seitai = sac manufacturé). 巾 (tissu/étoffe) et 衣 (vêtement) qui ont un sens proche correspondrait à la partie sémantique. Ils tendraient à indiquer qu’au VIIIe siècle, c’est le sac en tissu qui était le plus répandu. Toutefois aujourd’hui, fukuro peut aussi bien désigner un sac en papier, en plastique, en cuir ou en tissu. リンゴを袋に入れる (ringo wo fukuro ni ireru) : mettre des pommes dans le sachet/sac. ビニール袋 (binîru bukuro) : un sac/sachet plastique.

En fait, le point commun entre toutes ces matières est qu’elles sont extensibles. Plus on met de choses dans le sac, plus il grossit en apparence. C’est pourquoi il existe l’hypothèse fukuramu (膨らむ) pour expliquer l’origine de fukuro. Cela peut sembler en effet logique car ce verbe signifie “gonfler/enfler/grossir/se dilater”. Néanmoins, je n’ai retrouvé cette hypothèse que dans cet article de blog et après une recherche dans le Nihon Kokugo Daijiten, j’ai pu constater que fukuramu était postérieur (vers 850). Toutefois, il existe fukura (膨) signifiant “le fait d’être gonflé” datant du VIIIe siècle (772). Bref, on ne peut pas totalement exclure qu’il y ait une origine commune puis cette nuance “se gonfler/grossir” se retrouve dans d’autres mots composés de fukuro comme 胃袋 (ibukuro “estomac”).

Il faut savoir par ailleurs que le fukuro symbolisait aussi jusqu’à l’époque d’Edo le petit sac (巾着 kinchaku) où on mettait des choses de valeur comme de l’argent. Il faut y ajouter vers le XIIIe siècle le sens de “utérus/poche des eaux” pour qu’on puisse passer à la suite avec l’apparition du terme ofukuro (お袋) se référant directement à la mère.

L’image de la cigogne apportant un sac était bien vue je crois. ^^

Origine du mot ofukuro et usage de nos jours

On pourrait penser que le préfixe honorifique o n’apporte rien de plus qu’une nuance de respect ou de familiarité mais il arrive aussi qu’il change totalement le sens d’un mot. Par exemple, 負け (make = défaite) et おまけ (omake = bonus/supplément). C’est quelque chose de difficile à prévoir pour un débutant puisque c’est l’usage qui a sélectionné ces sens. Du coup, bien qu’il soit en théorie possible, l’énoncé poli お袋に入れましょうか (ofukuro ni iremashô ka) “je vous le mets dans le sac ?” sonnerait bizarre aux oreilles de nombreux japonais. Car lorsqu’on entend ofukuro, on pense inévitablement à la mère.

Si on en croit le Nihon Kokugo Daijiten, cet usage remonterait aux alentours du XVe siècle. Trois principales hypothèses sont évoquées sur le Gogen-allguide. La première part du principe que ce sont les mères Japonaises qui gèrent les finances de la maisonnée et comme on les plaçait souvent dans un sac à l’époque, ofukuro serait devenu mère par métonymie. Cette première hypothèse me paraît un peu farfelue puisque même si c’est vrai qu’actuellement c’est plutôt la femme qui gère les finances au Japon, difficile d’affirmer si c’était aussi le cas au XVe siècle. Je préfère la seconde hypothèse relayée par le Nihon Kokugo Daijiten faisant le lien avec l’utérus/poche des eaux toujours pas métonymie. Enfin la troisième hypothèse avec futokoro (懐 “endroit où se trouve le sein”) devenu fukuro paraît aussi crédible.

Quoi qu’il en soit, même si ofukuro possédait au départ une nuance de respect et qu’un enfant (fille ou garçon) pouvait l’employer pour sa propre mère ou celle d’autrui, son usage est devenu très limité de nos jours. D’une part il est exclusivement masculin selon cette enquête parue en 2018 puis on l’emploie uniquement pour sa propre mère à partir d’un certain âge (20 ans en gros) et dans des contextes bien précis. Celui typique étant un homme entouré d’hommes ayant un rang égal ou plus élevé que lui. Je précise que ofukuro n’est pas franchement apprécié par une partie des femmes Japonaises qui trouvent cette appellation stigmatisante et dépassée. Pour ajouter mon grain de sel, il n’est pas certain que la nuance “qui grossit/enfle” vienne améliorer ce constat. ༎ຶ‿༎ຶ

 

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草