Le japonais dans tous les sens

Dosoku (土足) : ne rentre pas avec tes pieds boueux !

Lorsque je vous avais présenté brièvement il y a un an quelques méthodes autour de l’apprentissage des kanjis, j’étais tombé sur un mot inconnu de moi-même présent dés le septième kanji du livre Kanji Kakitai : dosoku (土足). Traduit de manière succincte (et trop imprécise à mon goût) “(avec) ses chaussures”, on l’emploie de nos jours assez rarement. Pourtant, il est connu de tous les japonais puisqu’il décrit une réalité insoutenable : le fait de rentrer dans un habitat avec ses chaussures !

Analyse du mot dosoku et expressions dérivées

Dosoku s’écrit en kanji 土足 où 土 signifie ici “terre (du sol)” et 足 “pied”. Littéralement, cela donne ainsi “pied avec de la terre/boueux”. Il se trouve que les dictionnaires japonais donnent deux définitions distinctes pour ce mot et celle du “pieds sales/boueux (doroashi 泥足)” apparaît en second. Il est probable que ce soit le sens étymologique de dosoku puisque comme on l’avait vu avec l’article sur les chaussures (kutsu), il n’était pas rare de se promener autrefois pieds nus dehors. De nos jours, le fait d’avoir les pieds boueux est devenu plus rare et dosoku fait donc référence à autre chose : les chaussures sales.

Enfin, tant que ça reste à l’extérieur, on se moque que les chaussures soient sales ou non. Cela se rapporte donc uniquement au port des chaussures dans un endroit inapproprié. Cette évolution sémantique est sans doute liée à l’ouverture du Japon durant Meiji. Ah ces étrangers… :D.

Quoi qu’il en soit, tous les Japonais interprètent désormais l’expression dosoku kinshi (土足禁止) par “interdit de rentrer avec ses chaussures”. Et ce qu’elles soient boueuses ou non, n’allez pas faire le malin en prenant le sens des kanjis à la lettre ! Sauf évidemment si on vous fournit des uwabaki (上履き) qui sont des chaussures d’intérieur. J’en reparlerai probablement plus tard !

Dosoku peut également faire référence au fait de garder ses chaussures alors qu’on devrait les retirer. Sur un siège par exemple… (photo trouvée sur Twitter)

On trouve par ailleurs deux expressions usuelles semblables dérivées de notre mot du jour. Il s’agit de dosoku de furikomu/agarikomu (土足で踏み込む/上がり込む). Littéralement “entrer (en piétinant) avec ses chaussures”, elle ressemble au français “arriver avec ses gros sabots“. C’est à dire s’immiscer sans gêne dans la vie privée de quelqu’un ou encore être trop direct sans se soucier de brusquer.

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), waraerujd (expressions usuelles)

Une réponse

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum