Le japonais dans tous les sens

Kenyaku (賢薬) : les médicaments intelligents, qu’est ce que c’est ?

En lisant une affiche à la pharmacie l’autre jour, je suis tombé sur un néologisme. C’est à dire un mot apparu très récemment et qui n’a pas encore sa place dans le dictionnaire. Celui-ci, c’est kenyaku (賢薬) qui signifie littéralement “médicament intelligent”. A quoi cela fait-il référence ?

Analyse du mot kenyaku et petites réflexions sur son futur emploi

Kenyaku s’écrit en kanji 賢薬 où “賢” signifie “futé/intelligent” et 薬 “médicament”. En réalité, ce mot n’a pas de prononciation officielle. Il n’existe en effet qu’à l’écrit pour le moment et n’apparaît que dans un contexte précis : celui où on vante l’utilisation des médicaments génériques. Ainsi, il s’agit de la forme abrégée de kashikoku kusuri wo erabu (賢く薬を選ぶ) “choisir ses médicaments intelligemment“. Ce ne sont pas des médicaments qui rendent intelligent mais juste du marketing (qui ressemble fortement à de la propagande), dommage ! 😀

Pour revenir à la prononciation de kenyaku, il existe un petit problème : elle est déjà présente avec d’autres mots japonais. Le plus courant est 倹約 (économie/frugalité). Du coup, on pourrait trouver une variante comme kashikogusuri (car 賢 se prononce aussi “kashiko” et 薬 “kusuri“). Mais cela sonne quand même moins bien et ça fait surtout penser à des “médicaments intelligents” pour le coup.

Les génériques, c’est pas automatique ! (J’écris ça uniquement parce que ça rime… :p )

Pour encourager une utilisation dans le langage courant, j’ai pensé au départ à l’ajout du verbe suru. Watashi ha kenyaku shite iru yo (私は賢薬しているよ) “moi, je choisis mes médicaments de manière intelligente !”. Seulement… et bien notre 倹約 de tout à l’heure vient encore nous embêter. Hasard ou non, celui-ci contient aussi la notion de “sagesse” . 倹約する (kenyaku suru) veut en effet davantage dire “utiliser son argent intelligemment” que simplement “économiser”. Autrement dit, éviter le gâchis et les excès. On imagine alors déjà les possibles confusions. 😀

Bref, notre néologisme semble bien mal embarqué. A moins que le ministère de la santé ne trouve une nouvelle parade afin de le rendre populaire ?

Sources : hama1-cl (à propos des médicaments génériques), chigai-allguide (à propos verbe de la notion d’économie en japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum