Vu que je suis (encore) insensible à l’art et au beau, je n’attache en général pas vraiment d’importance à l’aspect esthétique des kanjis japonais. Pourtant il y a bien un mot qui attire inévitablement le regard, c’est 凸凹 (dekoboko). On le croirait en effet tout droit sortie du jeu vidéo Tetris mais il est en réalité bien plus ancien. Je vais donc l’analyser dans un premier temps avant de vous décrire ce qu’il désigne.

Analyse et significations du mot dekoboko

凸凹 est composé du kanji 凸 (deko/totsu) signifiant à l’origine “convexe/avec des bosses” et on peut le voir avec la partie supérieure proéminente. On le retrouve par exemple dans le mot 凸版 (toppan) voulant dire “relief“. À l’inverse, 凹 (boko/ô)a le sens de “concave/creux” et il forme le verbe 凹む (hekomu)se creuser/s’enfoncer“. Du coup, on a envie de penser qu’en assemblant ces deux kanjis, on obtiendra le sens de “plat”. Cela aurait pu être le cas mais non, on a en fait une addition des deux, ce qui donne “qui a des bosses et des creux”, c’est à dire “irrégulier/inégal”.

Voilà un exemple parfait d’une surface dekoboko avec des bosses et des creux.

On emploie ainsi dekoboko dans un sens aussi bien concret que abstrait. Concrètement, c’est souvent quelque chose de cabossé qui est plat en temps normal. La route, une poêle… 鍋の凸凹を直す (nabe no dekoboko wo naosu) : débosseler une marmite. Dans son sens abstrait, c’est souvent avec des chiffres comme un salaire irrégulier. 凸凹な成績 (dekoboko na seiseki) : des notes non-homogènes. Ce qui est curieux maintenant, c’est que quand on inverse l’ordre des kanjis (凹凸), on obtient la prononciation ôtotsu. C’est à dire que cette fois-ci, on utilise la 音読み (on’yomi “prononciation chinoise) et non la 訓読み (kun’yomi “prononciation japonaise”).

C’est important de le préciser car en règle général, un mot prononcé en on’yomi forme un 漢語 (kango “mot d’origine chinoise”) et celui-ci va s’employer dans un registre de langue plus littéraire. C’est ce qui se passe avec ôtotsu qu’on utilise avec le même sens que dekoboko mais surtout à l’écrit. Donc ne vous inquiétez pas si vous écrivez ce mot en vous trompant dans l’ordre des kanjis, on vous comprendra parfaitement. ^^

Sources : Kotobank (dictionnaire japonais), Chigai-allguide (différence entre dekoboko et ôtotsu)

 

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.