Le japonais dans tous les sens

Budô (葡萄) : Le raisin au Japon, c’est sans pépin ?

Lorsque je demande à des français ce qu’ils ont trouvé de particulier au Japon, j’ai parfois la réponse “leur Fanta raisin a un goût particulier”. Même remarque sur les jus de raisin ou bonbons au raisin. La raison est toute bête, c’est simplement qu’on consomme des variétés différentes au Japon ! Après une petite histoire sur le culture du budô (葡萄), on va s’intéresser à sa consommation chez les japonais.

Histoire du budô et consommation du raisin au Japon actuellement

Budô s’écrit le plus souvent en kana ぶどう/ブドウ mais on peut également le trouver en kanji 葡萄. Ceux-ci sont rares et ne sont d’ailleurs employés que dans le mot budô. Pas la peine d’essayer de les retenir donc, la plupart des japonais ne sachant pas les écrire ! A propos de son étymologie, il existe deux principales hypothèses : soit le grec botrus soit le persan budaw. Dans tous les cas, ce fruit serai d’abord passé par la Chine en prenant les kanjis 葡萄 avec la prononciation bûdau (ブーダウ) avant d’être importé au Japon vers le 3ème siècle. Et avec le temps, on serait passé de bûdau à budô.

A l’époque, la principale variété était probablement le kôshû (甲州). Il s’agit d’un cépage rose qui a la particularité de pouvoir être cultivé même en lieu humide. Bien qu’on en ai retrouvé des traces remontant jusqu’au 8ème siècle au Japon, c’est vraiment sous l’ère d’Edo (17ème siècle environ) que la consommation du raisin s’est popularisé. Essentiellement en tant que raisin de table étant donné que faire du bon vin (voir wain) avec le kôshû n’est pas mince affaire. A ce sujet, on a essayé tout au long du 19ème siècle d’importer d’autres variétés de raisin européens pour en faire du vin. La plupart des tentatives ont malheureusement échoué à cause du climat trop humide du Japon.

Kôshû à gauche et Kyohô à droite 🙂

De nos jours, le kôshû a laissé la place au kyohô (巨峰) qui est noir/violet et assez gros. On ne mange pas les pépins (trop amères) ni la peau. C’est pourquoi les japonais ont pour habitude de retirer la peau du raisin avant sa consommation. Et cette habitude reste même s’ils vont à l’étranger donc ne soyez pas offusqués ! ^^. On trouve aussi de plus en plus des variétés sans pépin (tane nashi 種無し) car oui, c’est barbant (mendôkusai) de devoir les retirer à chaque fois ! Oh… 😀

Sources : ja.wikipedia (généralités), matome.naver (à propos du raisin sans pépin)

Articles similaires

3 réponses

  1. Bonjours,

    Je poste se message car se la fais 2jours que je ne peut plus ouvrir les fichier audio pour la prononciation ce qui m’embête car je cherche a apprendre le japonais et les mot….
    cordialement.

    1. Bonjour,

      C’est étrange parce que ça marche bien chez moi. Ca ouvre le fichier dans une autre fenêtre normalement (ce qui n’était pas le cas il y a un mois) et ensuite il suffit de sélectionner le bouton play. Enfin de toute manière, l’application devrait changer un peu de forme prochainement et la présentation du contenu aussi.
      Là il reste quelques bugs m’empêchant de vous proposer la nouvelle forme. :S

  2. Bonjour, j’ai rencontré le même souci avec ma tablette et il m’a suffi de débrancher et débrancher mes écouteurs 1 ou 2 fois pour que le problème se résolve tout seul.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Zimooo
Aide/Traduction
Jean
Transcription Kanbun
chacha21
Te-form et jisho.org