Bin (瓶) : un contenant en verre, mais encore ?

Lorsqu’on parle d’un objet de la vie quotidienne, il arrive très souvent que le mot qui le décrit soit conservé malgré les évolutions technologiques. On avait vu par exemple que kuruma (車) désignait communément les calèches autrefois alors qu’on pense aux automobiles aujourd’hui. Cette fois-ci, c’est bin (瓶) qui va nous intéresser et on va voir que c’est pour le moins complexe.

Origine du mot bin et image à laquelle il renvoie aujourd’hui

Bin s’écrit aujourd’hui avec le kanji 瓶 où la partie de droite 瓦 représente l’argile pétri qui vient d’être transformé en pot. On pense ainsi que bin désignait autrefois de manière général les récipients fabriqués à partir de terre. Ils pouvaient être en forme de pot, de jarre… La nuance que l’on peut apporter est qu’ils servaient principalement à contenir du liquide. Bien qu’on remonte l’utilisation du verre au Japon à assez loin (certaines sources parlent du 8ème siècle), celui-ci a eu du mal à s’imposer de par sa fragilité.

Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle et surtout au début du 20ème siècle qu’on a commencé à procéder à la mise en bouteille (en verre) des différentes boissons. On appelle ça d’ailleurs en japonais le binzume (瓶詰め) littéralement “bourrer une bouteille“. Et de nos jours, les récipients en verre sont devenus tellement communs que c’est la première image à laquelle renvoie bin. Pour le plastique, c’est botoru (ボトル). Par exemple, pour le tri des déchets, il existe un sac poubelle où il est écrit kan – bin – petto botoru (缶・びん・ペットボトル). C’est à dire “boites de converse – récipients en verre – bouteilles en plastique“.

Google image ne ment pas en général, voici les premiers résultats pour “bin”.

Alors bien sûr, il existe des survivances comme le mot kabin (花瓶) qui correspond au vase à fleurs (céramique). D’autre part, bin correspond aussi bien aux pots en verre (confiture, cornichons…) qu’aux bouteilles de verre. Là où ça se corse, c’est qu’il n’existe pas un mot japonais pour désigner les pots en général. On adapte donc en fonction du contenant, le pot de yaourt se dit par exemple yôguruto kappu (ヨーグルトカップ gobelet de yaourt ?). Mieux encore, le pot de crème cosmétiquenankô/kurîmu yôki (軟膏/クリーム容器) littéralement “récipient à crème”. Pour l’anecdote, je me suis retrouvé embêté l’autre jour quand ma femme l’a désigné par botoru afin de le différencier des crèmes en tube. Oui, c’est ça aussi le japonais… 😀

Sources : d.hatena (étymologie), urban.ne (histoire du verre)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる