Hoo (頬) : les joues, c’est mou et ça peut tomber !

Selon notre cher Larousse, la joue correspond à la « partie latérale du visage limitée par la tempe, l’œil, le nez, la bouche, le menton et les oreilles ». C’est très précis quand on y pense et il est probable que certaines cultures ne possèdent pas de mot pour la désigner. Heureusement pour nous, les japonais en ont bien un, c’est hoo (頬). Comment l’emploie t-on ?

Définition du mot hoo et expression liée

Hoo s’écrit avec le kanji 頬 qui signifie lui-même « joue ». A propos de sa prononciation, il se peut que vous ayez quelques difficultés. Un h aspiré suivi de deux o, joli combo ! Sur l’audio que j’ai choisi au dessus, la personne a choisi de le prononcer également hoho (ほほ) comme cela se faisait autrefois. Les deux sont possibles aujourd’hui. Dans le langage familier, on emploie davantage hoppeta (ほっぺた) et son abréviation hoppe (ほっぺ). C’est en tout cas ce qui ressort le plus souvent de la bouche des enfants japonais.

Les dictionnaires japonais que j’ai consultés proposent une définition moins scientifique que le Larousse. La plupart du temps « partie molle située des deux côtés du visage partant du bas des yeux aux oreilles ». C’est à peu de choses près la même chose à moins que l’on considère que les bajoues ne font pas partie des joues . Hoo wo hipparu/fukuramasu (頬を引っ張る/ふくらます) : tirer sur/faire gonfler la/les joue(s).

Venons-en maintenant à la fameuse expression hoo/hoppeta ga ochisô (頬/ほっぺたが落ちそう). Littéralement, cela donne « avoir les joues sur le point de tomber ». Elle signifie que ce que l’on est en train de manger est délicieux. On l’emploie ainsi quand on a mangé une certaine quantité de nourriture et non avant la dégustation. Histoire de dire « c’est tellement bon que je ne pourrais pas me retenir de trop en manger et mes joues vont rompre et tomber ». C’est une image évidemment, un peu comme notre fameuse expression française “je m’en ferais péter le bide“. ^^

Sources : kotobank (dictionnaire japonais), detail.chiebukuro (à propos de l’expression hoppeta ga ochisô)