Asa (朝) : le matin, c’est lorsque la nuit se termine ou que le jour débute ?

Pour nous francophones, le mot “matin” ne contient aucune ambiguïté ou presque. On peut cela dit considérer qu’il indique soit une période de temps (comprise entre le moment où le soleil se lève et l’heure du midi) soit le commencement du jour quand il est encore tôt (expression “de bon matin”). Lorsque j’ai appris l’espagnol, j’ai mis un temps fou à réaliser que mañana pour dire voulait dire à la fois “matin” et “demain” (voir mot hiru).

Depuis, j’ai gardé cette “bizarrerie” en tête sans vraiment me demander pourquoi elle existait. Aujourd’hui, en décortiquant l’histoire du mot 朝 (asa), on va voir que le japonais possède quelques similitudes.

Origine du mot asa et évolution jusqu’à nos jours

Le kanji 朝 a beaucoup évolué avec le temps et mon dictionnaire de kanji Shinkangorin indique qu’à l’origine, il représentait 艸 (草) “herbes” + 日 “soleil”. On avait ainsi l’image du soleil qui se levait à l’horizon au dessus des plaines, ce qui aurait donné le sens de “matin”. Quand ce kanji a été importé au Japon, on lui a attribué principalement deux lectures japonaises : asa et ashita. De nos jours, ashita s’écrit plutôt 明日 littéralement “jour qui s’ouvre” et signifie exclusivement “demain”. Que s’est-il donc passé entre temps ?

Tout d’abord, avant le 12ème siècle, ashita et asa avaient sensiblement le même sens, celui du matin (commencement du jour). Il existait toutefois deux tendances. La première, c’est qu’on employait très rarement asa seul mais avec un autre kanji. Par exemple, 朝日 (asahi “soleil du matin qui débute”) ou encore 朝霧 (asagiri “brouillard matinal”). À l’inverse, ashita s’employait quasiment toujours seul. La seconde tendance, c’est que asa insistait particulièrement sur le début de la période où il fait clair. Tandis qu’avec ashita, l’emphase portait sur la fin de la période de la nuit (noire). C’est pourquoi lorsqu’on avait des festivités qui duraient jusqu’à tard le soir, on employait ashita pour indiquer leur fin, ce qui avait souvent pour sens “lendemain matin” (翌日 yokujitsu).

C’est selon cette logique que ashita a fini par simplement vouloir dire “demain” vers le 13ème siècle. Asa quant à lui a vu sa durée s’étendre petit à petit car on est passé de “commencement du jour” à “période de temps entre le lever du soleil et midi”. De plus, on s’est mis à l’employer seul. Pour résumer, il a exactement le même sens que le français “matin” et il est difficile de trouver des contre-exemples. 朝早く起きる (asa hayaku okiru) : se lever tôt le matin. 明日の朝 (ashita no asa) : demain matin.

Tout cela amène d’autres questions : comment expliquer qu’on soit resté sur mañana en espagnol ? Existe-il ce même genre de logique dans d’autres langues ?

Sources : Kotobank 1 et 2 (dictionnaires japonais), Gogen-allguide (étymologie de ashita)

Note : 明日 peut aussi se lire asu (contexte plus formel) et on peut remarquer que cette prononciation ressemble assez fortement à asa, ce qui n’est probablement pas un hasard.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum