Kanashii (悲しい) : ah zut, voilà je suis triste !

Selon le Larousse, être triste, c’est éprouver du chagrin. Ce sentiment est provoqué par une douleur émotionnelle suite par exemple à une perte, une mauvaise nouvelle… Est-ce que traduire cet adjectif par kanashii (悲しい) est pertinent ?

Définition de kanashii et fréquence d’utilisation

Kanashii s’écrit habituellement en japonais 悲しい où le kanji 悲 signifie “tristesse/déception/déplorable…”. On le retrouve ainsi dans les mots hisan (悲惨) “misère” et hikan (悲観) “pessimisme”. On peut également écrire kanashii avec le kanji 哀 (哀しい) mais vu que c’est plutôt rare (mon dictionnaire ne l’indique même pas), je n’en parlerai pas ici. Surtout que selon l’académie japonaise, cet usage serait une faute. Et quand l’académie japonaise le dit… :p

Allons-y donc pour la définition de notre adjectif du jour. Ce qui frappe, c’est la relative dureté des mots employés : “Sentiment qui se traduit par une blessure au cœur qui donne envie de pleurer. Fait ou événement qui  provoque ce sentiment”. Il faut retenir ici qu’on peut employer cet adjectif pour parler de soi à la première personne mais également de manière objective pour décrire une oeuvre par exemple. Précision importante car ce n’est pas le cas pour tanoshii (amusant de manière subjective) par exemple.

J’avoue avoir été surpris par cette définition car elle ne correspond pas vraiment à l’usage qu’on en fait tous les jours. Le japonais est une langue où l’on exprime assez facilement ses émotions. Ce n’est pas pour rien si les émoticônes ont été inventé par les japonais ! Et vu qu’on use sans cesse des adjectifs en shii (samishii, tanoshii, ureshii…), ils n’ont pas exactement la même valeur qu’en français.

Voici un exemple concret : tesuto de warui ten wo tocchatte kanashii wa (テストで悪い点を取っちゃって悲しいわ). Beaucoup traduiraient cette phrase par “j’ai eu une mauvaise note à mon contrôle et je suis triste”. Sauf qu’on est parfois loin d’une réelle tristesse. Il arrive qu’on veuille simplement dire “ça m’embête/c’est une mauvaise nouvelle pour moi”. Evidemment, tout dépend du contexte encore une fois mais attention à ne pas surinterpréter ce genre de mot lié aux émotions !

Sources : kotobank (dictionnaire japonais)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum