Le japonais dans tous les sens

Anzen (安全) : la sécurité, c’est sacré !

Vous l’avez sûrement déjà entendu un peu partout : oui, le Japon est un pays relativement sûr. Moi-même j’avoue ne pas vraiment faire attention aux gens autour de moi et je laisse souvent la clé sur ma bicyclette par exemple. En japonais, on emploie 安全 (anzen) en temps normal lorsqu’il s’agit de sécurité. Je vais analyser dans un premier temps la structure de ce mot puis décrire brièvement les différences de conception de la sécurité au Japon par rapport aux Etats Unis.

Prononciation de anzen (forvo.com)

Analyse du mot anzen et conception japonaise

安全 s’écrit avec le kanji 安 (an) qui décrit à l’origine de qui est paisible/tranquille (安らか yasuraka). Apparemment, ce serait l’image de la femme (女 onna) qui se prélasse dans sa maison (clé du toit 宀). Le kanji 全 quant à lui signifie dans son sens large “tout/complètement” et peut être interprété ici comme “qui ne manque de rien/parfait”. On peu comme avec le mot 健全 (kenzen), littéralement “parfaitement sain”. Ainsi, on obtient pour anzen “paisibilité parfaite”.

Les dictionnaires japonais eux mettent souvent l’accent sur l’absence de danger pour donner comme définition “qui est tranquille et ne comporte aucun danger”. 安全な場所に隠れる (anzen na basho ni kakureru) : se cacher en lieu sûr. A noter que ce terme est souvent utilisé en préfixe pour les objets créés pour renforcer la sécurité. On a par exemple 安全ベルト (anzen beruto) pour la ceinture de sécurité ou encore 安全器 (anzenki) pour le coupe-circuit/disjoncteur. Venons en maintenant à un terme composé qui semble à la mode : 安全文化 (anzen bunka) “culture de la sécurité”.

安全第一 (anzen daiichi) : la sécurité avant tout

Je suis tombé dessus via Wikipedia où un article de 4 pages est-cité. Son but principal est de pointer les différences de conception de sécurité entre le Japon et les USA. Pour résumer, on considérerait au Japon que le maintien de la sécurité passe surtout par l’effort des individus, la maintenance et le perfectionnement continu. Cela serait basé sur la 性善説 (seizensetsu) qui est pour rappel la théorie où “l’humain naît fondamentalement bon”. A contrario, on serait plus méfiant aux USA où on prendrait davantage en compte le fait que l’homme commet des erreurs et que les machines tombent en panne. 

Sources : ja.wikipedia (anzen bunka), kanjibunka.com (analyse du mot anzen)

Articles similaires

3 réponses

  1. Merci pour votre article. Il m’a permis de corriger quelques points pour une capsule vidéo Did you know ?

    Je vous la présente ici :

    Savez-vous ce que signifie le mot japonais « Anzen » ?
    Cette notion est racontée par les deux idéogrammes qui le composent.
    Le premier caractère se prononce AN. Il représente une femme abritée sous le toit d’une maison, dans une situation paisible.
    L’idéogramme ZEN évoque quant à lui un roi protégé par un parapluie. Il signifie dans son sens large « tout/compétemment » et peut être interprété ici par « qui ne manque de rien/parfait ».
    Anzen décrit donc une situation tranquille et ne comportant aucun danger…
    … Une “paisibilité parfaite” en somme.
    Faites que votre organisation soit ANZEN. Contribuez à créer un environnement de travail idéal, sûr et sain pour tout le monde.
    Anzen Yosh !

    J’étais parti sur quelque chose de plus terre à terre au début :

    Le premier caractère se prononce AN et représente une femme sous le toit d’une maison. L’idée exprimée ici est le confort, la relaxation. Alors oui, cela peut ne pas plaire à la pensée moderne, mais comme tout héritage culturelle, les caractères chinois portent les marques de leur histoire.

    Merci ! ^_^

    1. Eh bien si je peux servir à quelque chose, c’est cool ! 🙂
      Franchement il y a tellement d’interprétations possibles avec les kanjis que c’est difficile je pense de trop les prendre au sérieux.
      On n’a que des suppositions et c’est vraiment complexe de faire la part entre le vrai et le faux. Il y a probablement eu pas mal d’experts par le passé qui ont fait une interprétation “à leur sauce” puis qui ont été recopiés et voilà. Clairement moi, je manque de recul encore pour dire “cette source est sérieuse/pas sérieuse” et je ne connais pas vraiment les points qui font consensus. Je me fie pour le moment aux livres de référence (le Shinkangorin par exemple) comme bon nombre de personnes, j’espère que ce n’est pas trop éloigné de la réalité. Quoi qu’il en soit, il y aura toujours une part d’ombre (car on manque de sources écrites) donc il faut toujours être prudent et mettre du conditionnel ^^.

      Cela me fait penser sinon qu’il va falloir que je commence le tournage pour ma prochaine vidéo. C’est quoi cette capsule vidéo did you know ? Tu aurais un lien vers la vidéo à me passer ensuite ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Kotoba
花札