Amenbo (アメンボ) : les araignées d’eau, ça ressemble à un bonbon ?

S’il y a une araignée que personne ne craint, c’est bien l’araignée d’eau. Logique me diront certains car ce n’est pas vraiment une araignée, c’est juste qu’on l’a appelé comme ça à cause de ses longues pattes. On devrait plutôt dire “gerridés” d’ailleurs car les araignées aquatiques, ça existe vraiment ! Sur ce point, il semble que les japonais ont été plus malins que nous en les nommant アメンボ (amenbo). D’où lui vient ce joli nom ?

Étymologie du mot amenbo et autres appellations

La première fois que j’ai entendu amenbo, j’ai cru que c’était une variante de amaenbô (甘えん坊). Il s’agit de l’enfant que l’on câline souvent et qui aime ça d’ailleurs. Ce qui est curieux, c’est que je n’étais finalement pas si loin de la réalité. Il semblerait en effet que la prononciation ame vienne du kanji (“bonbon”) et non de (“pluie”) comme on aurait pu le penser. La raison invoquée est assez surprenante, cet insecte que l’on classe dans le sous-ordre des punaises émettrait une odeur plutôt sucrée (甘い amai), comme celle d’un bonbon.

Certaines personnes ont essayé de le lécher : aucun goût apparemment ! oO

Afin de vérifier cette théorie, nous sommes allés l’autre jour au bord d’un étang avec mon fils. Après de vaines tentatives infructueuses (ça se déplace vite !), j’ai fini par attraper un amenbo. Le résultat est négatif (aucune odeur), il faut dire que la pauvre bestiole est morte instantanément dans ma main. Difficile de sentir quoi que ce soit…  :S
Comme je ne suis pas vraiment fan avec l’idée de tuer des insectes, j’ai arrêté l’expérience là. J’attends donc des retours d’expérience de votre part !
Concernant la prononciation bo autrement, on a deux hypothèses : soit c’est ( “bâton” car il est long), soit c’est () qui est un suffixe qu’on utilise pour ce qui est petit/mignon (petit garçon par exemple).

Avant que l’appellation amenbo devienne celle standard comme actuellement, on en a eu beaucoup d’autres. Signe que cet insecte a été source d’inspiration. On a tout d’abord 水蜘蛛 (mizugumo), l’équivalent “d’araignée d’eau” qui désigne plutôt aujourd’hui l’araignée aquatique en introduction. Vient ensuite 川蜘蛛 (kawagumo), “l’araignée de rivière”. Je vous donne le meilleur pour la fin, une appellation datant de l’époque d’Edo (1603-1868) : 跳馬 (cho’uma). C’est à dire “le cheval sautillant”, sympa non ? ^^

Sources : Gogen-allguide (étymologie), Ja.Wikipedia (appellations)

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum