Usankusai (胡散臭い) : Toi, on sent que t’es louche quand même…

Méfie-toi de ce qu’il dit, je te rappelle que ce type est marseillais en plus. Je sais c’est un cliché mais je le sens pas, c’est tout. Il est louche, suspect, douteux, trouble, tout ce que tu veux ! En japonais, on lui collerait l’étiquette 胡散臭い (usankusai). Mais il vient d’où ce mot rigolo à prononcer au fait ?

Origine du mot usankusai et précisions sur usan

胡散臭い se termine par 臭い (kusai) et on sait à partir de là que ce n’est pas très bon signe. Cet adjectif signifie en effet dans son sens premier “puant” et lorsqu’on le retrouve en suffixe, il sert souvent à adjectiver un nom à connotation négative. On l’avait vu notamment avec 面倒臭い (mendôkusai) où l’ennuie/l’embarras (面倒) devient “chiant”. Vous pouvez deviner donc que 胡散 (usan) signifie déjà “fait d’être louche/peu fiable” et que kusai vient apporter sa petite patte puante. 胡散臭い話/人 (usankusai hanashi/hito) : une histoire/personne peu fiable/suspecte.

J’aurais pu choisir Macron pour son discours récent mais je ne fais pas dans la politique. :p

J’imagine que vous vous demandez d’où peut bien venir usan mais malheureusement, on ne sait pas très bien. Par contre, je peux vous dire que mon dictionnaire d’étymologie des kanjis Shinkangorin indique en sens premier 異民族 (iminzoku) pour 胡. Cela signifie “tribu étrangère” et on comprend donc que c’est toujours “l’autre” qui n’est pas digne de confiance. Autre chose plus intéressante probablement : la lecture usan est ce qu’on appelle un 和製漢語 (wasei kango composé de kanji fabriqué au Japon”) puisqu’elle combine deux 音読み (on’yomi “prononciation chinoise”) différents.

En fait, on apprend en général qu’il y a les lectures kun’yomi (訓読み “prononciation japonais”) et on’yomi. Sauf que pour beaucoup de kanjis, on se retrouve avec plusieurs lectures on’yomi car celles-ci ont évolué avec le temps en Chine. Et on les classe parmi quatre types qui sont dans l’ordre go’onkan’ontô’on et kanyô’on (voir l’article Wikipedia). Leur époque n’est pas exactement la même et vu qu’on sait que pour 胡散 (usan), la lecture u est kanyô’on et que la lecture san est kan’on, on en déduit que le combiné usan a été créé de toute pièce par les japonais. Décidément, il est louche jusqu’au bout ce mot… ^^

Sources : Gogen-Allguide (étymologie), Weblio (dictionnaire japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる