Yakyû (野球) : le baseball, un sport pour nippons ?

Véritable sport national, le baseball (yakyû) continue de faire vibrer de nombreux japonais. Il suffit de regarder la télé au Japon pour admirer les stars nippones de ce sport dans divers pubs pour bières qui est une boisson omniprésente dans les stades. Mais d’où vient ce mot et pourquoi un tel succès parmi les japonais ?

Introduction du baseball au Japon et origine du mot yakyû

野球 est composé du kanji 野(ya) signifiant “le champ, la plaine” et du kanji 球(kyû) signifiant “la balle, boule”. Une traduction littérale serait donc “balle dans la plaine”. Ce mot a été inventé par le japonais Chûman Kanae seulement 24 ans après l’introduction de ce sport sur le sol japonais par l’américain Horace Wilson en 1871.

Très rapidement nommé ベースボール (beesubooru) qui est tout simplement la transcription du terme anglais “baseball” en katakana, il a fallu le remplacer par un mot qui sonne bien japonais pour éviter que les gens aient recours à la langue de Shakespeare, ce qui était plutôt mal vu à l’époque. Ainsi, il y a eu plusieurs propositions : 玉遊び (tama asobi “jeu de boule” avec le même kanji que le mot asobu) ou encore 打球鬼ごっこ (dakyû onigokko, le premier mot signifiant “balle frappée” et le deuxième “chat perché”). On comprend alors pourquoi le terme yakyû a été adopté, les autres propositions paraissant beaucoup trop “enfantines”.

Le baseball était-il destiné à être un succès au Japon ?

Il est intéressant de constater que le yakyû avait dés le départ par son principe toutes les clés pour s’imposer au Japon : d’une part, il demande beaucoup de technique que ce soit pour le lancer de balle ou la manière de la frapper ce qui signifie un entraînement à la fois long et répétitif. Les japonais aimant en général rechercher à s’améliorer par petites touches, on ne peut nier que le baseball par son principe s’y prête plutôt bien. D’autre part, il demande beaucoup de patience de la part du batteur mais également du spectateur, une vertu que la plupart des japonais possèdent.

Mais on ne peut contester aussi que les compétitions lycéennes appelées 甲子園 kôshien suivies par des millions de téléspectateurs se déroulant chaque année en mars et en août ont grandement popularisé ce sport !

Sources : ja.wikipedia, gogen-allguide