Ninjin (人参) : la carotte, ça ressemble à un humain ?

La carotte, c’est bon pour les yeux. La preuve, il n’existe pas de lapin portant des lunettes. C’est sur cette blague nulle que commence l’article du jour sur les carottes c’est à dire ninjin (人参) en japonais. D’où vient son nom et que représente t-elle au Japon ?

Étymologie et évolution du mot ninjin

Ninjin s’écrit en kanji 人参 où ici 人 signifie “l’homme” et 参 “être comparé”. Littéralement, on obtient donc “ce qui peut être comparé à l’homme = qui lui ressemble. Il faut savoir que ce mot a été importé de Chine vers le 7ème siècle. Et à l’origine, il ne désignait pas la carotte mais le ginseng. Une plante dont les racines de couleur blanche étaient utilisées pour leurs propriétés pharmaceutiques. Elles pouvaient aussi prendre l’apparence humaine (voir photo plus bas), d’où leur nom.

Ce n’est qu’au 16ème siècle par l’intermédiaire des portugais que notre carotte méditerranéenne a été introduite au Japon. Vu qu’elle ressemblait un peu au ginseng, on lui a donné le même nom auquel on a attaché un préfixe. On pouvait trouver ainsi les termes naninjin (菜人参) “ginseng légume” ou encore hataninjin (畑人参) “ginseng des champs”.

Comme aujourd’hui la carotte est devenue majoritaire au Japon, elle a logiquement “piqué” le terme général de ninjin au ginseng. On désigne aujourd’hui ce dernier par chôsen ninjin (朝鮮人参 “carotte de Corée”). Son origine étant en effet coréenne. Un juste retour des choses donc, vive les carottes ! 😀

le ginseng à gauche et la carotte à droite. Ils sont tous les deux humains effectivement 😀

La carotte au Japon

Au pays du soleil levant, on dit que la carotte est le plat préféré du cheval : uma no kôbutsu (馬の好物). On fait ainsi davantage référence à cet animal qu’au lapin en parlant de ninjin. Et comme pour nous avec l’âne, elle était utilisée pour les faire courir. On retrouve alors cette image de “récompense” qui permet de donner de la motivation. Ninjin wo burasageru (人参をぶら下げる) : promettre une récompense (litt : faire pendre une carotte).

Par ailleurs, en plus de la carotte orange commune, on trouve également une variété rouge, la kintoki ninjin (金時ニンジン). Elle est plus sucrée et possède une chaire légèrement plus molle. On la voit en vente surtout à Kyoto mais également partout dans le pays de novembre à mars. A découvrir si vous venez au Japon pendant cette période ! 🙂

Sources : gogen-allguide (étymologie), ja.wikipedia (généralités)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum