Tsunagu (繋ぐ) : tiens, si on attachait nos mains ?

Lorsqu’on parle une langue étrangère, on est tous amené un jour à faire un calque par inadvertance. C’est à dire qu’on va traduire littéralement une expression de sa propre langue pour se rendre compte (trop tard) que ça ne fonctionne pas. Par exemple, traduire “une nuit blanche” par 白い夜 (shiroi yoru). Généralement, on arrive à faire la part des chose puisqu’on perçoit la différence entre concret et abstrait. Une nuit ne pouvant être blanche, on se dit “ça doit être différent en japonais”.

Mais voilà, personne n’est à l’abri et je me suis fait avoir pas plus tard qu’hier avec 繋ぐ (tsunagu). Un superbe fail qui j’espère ne se reproduira pas avec vous ! 😀

Significations du verbe tsunagu et exemples d’usage

On écrit le verbe tsunagu le plus souvent 繋ぐ avec le kanji 繋 qui est la forme simplifiée de 繫. Je ne vais pas m’étaler dessus mais mon dictionnaire de kanji (Shinkangorin) indique que la clé du fil en dessous (糸) représenterait le lien qui relie… deux voitures qui se heurtent (軗). Bref, il vaut mieux plutôt retenir que ce 軗 donne la prononciation chinoise kei comme dans le mot 連繋 (renkei “connexion/lien”). Quoi qu’il en soit, l’idée générale avec tsunagu, c’est celle de plusieurs choses reliées entre elles.

Cela peut être avec une fil/corde/laisse, 犬を繋ぐ (inu wo tsunagu) signifiant “attacher le chien”. Il est également possible que ce soit immatériel comme la connexion entre deux cœurs ou deux ordinateurs à distance (moins sexy). パンで命を繋ぐ (pan de inochi wo tsunagu) : survivre en mangeant du matin (litt “rester connecté à la vie avec du pain”). Bref, c’est assez large et il existe plein d’autres traductions possibles comme “nouer/attacher/relier/brancher/joindre/amarrer…”.

On est tous connecté entre nous via internet, c’est beau ! :p

Moi personnellement, je connaissais bien ce verbe et je savais qu’il marchait avec l’expression “se tenir par la main”. 手を繋いで歩く (te wo tsunaide aruku) : marcher main dans la main. Sauf que mon fils (qui n’y est pour rien :D) a eu le malheur de me dire “j’ai donné la main à XXX“. Ce que j’ai traduit à la maman japonaise par XXXに手をあげた (XXX ni te wo ageta). Celle-ci m’a regardé avec un air surpris et m’a répondu “あら、喧嘩しちゃったの ?” (ara, kenka shichatta no ?). C’est à dire “oh, ils se sont disputés ?”. Un contresens vraiment parfait car bien que le verbe ageru puisse vouloir dire “donner”, il signifie également “lever (la main sur…)”. Bon j’ai pu rectifier tout de suite, c’est l’avantage de l’oral… :S

Sources : Kotobank (dictionnaire japonais), okjiten (kanji 繋)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

    1. Alors 腕を上げる peut vouloir dire concrètement “lever le bras”, par exemple un médecin avec son patient.
      C’est pareil pour 手を上げる qui peut simplement vouloir dire “lever la main” (en classe par exemple). Mais voilà, avec on peut aussi l’utiliser dans le sens “être violent avec” et si vous utilisez la particule に, c’est difficilement interprétable autrement.

      Sinon oui, on peut traduire “腕を上げた” par “je me suis amélioré/j’ai gagné en skill/je suis devenu plus fort” car on avait vu que 腕 pouvait avoir le sens de “compétence/habilité (腕前 udemae)”.
      En fait, c’est plus rare mais ça peut être le cas pour 手, par exemple ゴルフの手を上げる = faire des progrès en golf.

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum