Aite (相手) : le partenaire qui peut devenir adversaire

En français, la notion de “partenaire” est très large. Cela peut être la personne avec laquelle on est associé (jeu/sport), celle avec qui l’on joue (théâtre) ou encore avec qui l’on vit tout simplement. On trouve en japonais un terme qui lui ressemble beaucoup, c’est aite (相手). En quoi diffère t-il ?

Analyse des kanji de aite et définitions

Aite s’écrit en kanji 相手 où 相 signifie “inter/ensemble/mutuel” et 手 “la main”. Cette main symbolise ici la connexion qui s’établit entre les individus. Vous aurez remarquez qu’il n’est pas question de décrire une personne mais plutôt un rapport entre plusieurs personnes. C’est pourquoi on ne traduit pas toujours aite par “compagnon” ou “partenaire”. Kodomo aite no shôbai (子供相手の商売) “un commerce qui vise les enfants“. Ici, les enfants sont simplement “la cible avec laquelle il y a un rapport”.

Deux êtres que tout opposent et qui pourtant s’attirent… <3

Il peut cependant avoir un sens très proche de nakama (compagnon) dans certains contextes. Kekkon no/asobi aite (結婚の相手) : un partenaire de mariage/de jeu. Il est tout de même plus neutre et indiqueseulement “la personne avec qui on est”. Nakama lui sous entend une certaine proximité à propos des idées partagées et surtout un but commun. Resutoran ni iku aite ga inai (レストランに行く相手がいない) : je n’ai personne avec qui aller/pour m’accompagner au restaurant.

Enfin, dans le domaine de la compétition et plus particulièrement du sport (comme l’aikidô), l’aite peut se transformer en adversaire. Car juste qu’à preuve du contraire, c’est dans l’adversité qu’on progresse ! Cela peut donc être paradoxale mais quand on dit aite chîmu (相手チーム), il s’agit de l’équipe adverse. Et non “l’équipe avec laquelle on est partenaire” par exemple. Pour le coup, nakama chîmu a un tout autre sens :  “groupe/troupe de compagnons”.

Source : kotobank (dictionnaires en japonais)