Ningyô (人形) : cette chose de forme humaine est une poupée ?

La poupée tirerait son étymologie du latin pupa signifiant entre autre “petite fille”. Je ne sais pas si c’est parce cet objet était dés le départ associé aux filles, toujours est-il qu’on se représente souvent ça aujourd’hui comme un personnage féminin. J’ai du mal personnellement à désigner un Action Man par le terme “poupée” et je vais privilégier “figurine”. En japonais, le mot 人形 (ningyô) semble assez différent si on se fie aux kanjis. Qu’en est-il ?

Origine du mot ningyô et signification actuelle

Si on traduit littéralement les kanjis de 人形, on obtient “forme (形) humaine (人)“. C’est assez vague et ça peut par exemple être interprété comme “silhouette” mais selon le Nihon Kokugo Daijiten, cela désignait déjà un objet dés le VIIIe siècle. Il faut savoir cependant qu’on ne le prononçait pas à ce moment-là ningyô mais hitogata/hitokata (c’est à dire en lecture kun). Il est par ailleurs précisé que cette représentation humaine pouvait être réalisée avec du bois, du papier ou encore de la terre. Au départ, c’était apparemment surtout dans un but religieux mais dés le XIIIe siècle environ, on aurait commencé à s’en servir comme jouet ou au théâtre.

Aujourd’hui, je ne sais pas si on peut dire qu’une ningyô est vraiment différent d’une poupée. Elle peut certes désigner aussi les marionnettes (on emploie communément 人形芝生 ningyô shibafu pour le théâtre de marionnettes) mais en japonais aussi, on fait une distinction avec la figurine (フィギュア figyua). La principale différence selon ce site est que notre ningyô est davantage vouée à être manipulée. La figurine, on la contemple pardi ! ಠﭛಠ
Par ailleurs, il existe aussi le mot ドール (dôru de l’anglais doll) probablement plus proche du français “poupée” mais assez peu employé.

Par contre lorsqu’on va dans l’abstraction, la “femme poupée” (personne jolie et coquette mais un peu sotte) n’est pas équivalent à un individu que l’on qualifie de ningyô. Déjà en japonais, il s’emploie aussi bien pour les hommes que pour les femmes puis il a le sens de “marionnette“. C’est à dire une personne qui se fait manipuler par tout le monde et qui n’agit pas selon sa propre volonté. 新社長は人形で、前社長がすべて取り仕切っている (shinshachô ha ningyô de, zenshachô ga subete torishikitteiru) : le nouveau pdg est une marionnette, c’est l’ancien qui contrôle tout.

Autre source : gogen-allguide (étymologie)

 

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum