Le japonais dans tous les sens

Matsubokkuri (松ぼっくり) : la pomme de pin, c’est masculin ?

La pomme de pin tout comme la pomme de terre fait partie de ces termes que l’on aime étudier en linguistique. Notamment en réponse à la question en apparence simple “c’est quoi un mot ?”. Si on dit “ce qui dans un texte est compris entre deux séparateurs”, doit-on dire qu’il y a trois mots pour pomme de pin ? Ou alors un seul ? 😀
Aujourd’hui, avec matsubokkuri (松ぼっくり), on va aborder un autre aspect, son genre. Bien qu’en japonais il n’y a pas de genre, il se trouve que s’il existait, ce mot serait probablement masculin : explications ! 🙂

Origine du mot matsubokkuri et synonyme

Matsubokkuri s’écrit généralement en japonais 松ぼっくり où 松 (matsu) désigne le pin (arbre). Il est reconnaissable notamment avec la clé de l’arbre (木) sur la gauche. La grande question maintenant est de savoir d’où vient ce bokkuri (ぼっくり). Si vous demandez un japonais, il est très probable qu’il ne sache pas vous répondre. Car ce mot n’est pas employé seul et surtout, il serait dérivé du terme fuguri (ふぐり) signifiant “bourse/testicule”. Ainsi au 15ème siècle, on désignait les pommes de pin par matsufuguri (松ふぐり). On serait ensuite passé à matsuhogurimatsubokuri et matsubokkuri vers la fin du 18ème siècle.

Vu qu’il est très difficile de faire un lien entre fuguri et bokkuri, les japonais aujourd’hui n’ont pas conscience qu’ils désignent le cône par par “testicule de pin” ou encore “bourse de pin“. D’ailleurs, si on est passé à bokkuri, c’était peut être inconsciemment pour s’écarter de cette image trop suggestive. Libre à vous maintenant de les informer à ce sujet, bon courage ! 😀
Il existe cela dit une autre appellation en apparence plus scientifique et plus courante à l’écrit : matsukasa.

Sympa non ? 🙂

Elle possède différentes écritures comme 松傘 “parapluie de pin” mais la plus courante est probablement 松笠 où 笠 signifie “cône”. Tout de suite, c’est moins marrant… A noter qu’au Japon aussi, on s’en sert principalement pour les décorations de Noël et les travaux manuels (kôsaku 工作).

Source : excite.co.jp (étymologie)

Articles similaires

5 réponses

  1. Pomme de pin est un nom commun composé de trois mots.
    Selon la réforme orthographique de 1990, on peut même l’écrire pomme-de-pin.

    1. En fait, le terme “mot” est trop vague en linguistique, c’est pourquoi on a recours a un autre vocabulaire plus précis.
      Car selon la définition qu’on lui donne, on peut dire que pomme de pin est formé d’un seul mot (d’où l’écriture pomme-de-pin) soit de trois mots comme vous le suggérez.
      Mais par exemple, pour “aujourd’hui”, doit-on considérez que c’est deux mots (“aujourd” et “hui”) ou un seul mot ? Et “parce que” ? :p
      Voici un article qui traite bien du problème si ça vous intéresse : http://www.lattice.cnrs.fr/sites/itellier/poly_info_ling/linguistique005.html

  2. bonjour, très intéressant tes articles merci pour ton travail ! si tu acceptes la remarque, je veux juste dire que”aujourd’hui”n’est pas un bon exemple car c’est un pléonasme ; en effet, “hui” est un ancien mot français qui désigne ce jour, ce qui donne en fait : au jour de ce jour… alors quand tu as des personnes qui parle” au jour d’aujourd’hui” ….

    1. Oui, j’étais pas certain que tous les japonais connaissent le mot fuguri, merci pour la confirmation. Les sites que j’ai consulté précisaient à chaque fois que ふぐり = 陰嚢 (いんのう) que l’on traduit par “scrotum”. S’ils mettent cette précision, c’est je pense parce que ce n’est pas connu de tout le monde ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Zimooo
Aide/Traduction
Jean
Transcription Kanbun
chacha21
Te-form et jisho.org