Arigata meiwaku (ありがた迷惑) : oh, il ne fallait pas !

Noël approche et comme vous le savez tous, c’est le moment où on s’offre des cadeaux. Sauf que voilà, comme nous le rappelle bien cette vidéo Youtube, il arrive fréquemment que l’on reçoive un cadeau pas vraiment désiré. Et lorsque celui-ci est vraiment une plaie, on l’appelle en japonais ありがた迷惑 (arigata meiwaku). Je vais d’abord décrire sa formation et vous donner le profil d’individu que cela décrit. ^^

Explications sur l’expression arigata meiwaku et archétype

Lorsqu’on l’écrit tout en kanji, arigata meiwaku devient 有難迷惑. On retrouve ainsi les caractères de arigatô (有難う) car il s’agit de cas où on devrait être reconnaissant, c’est à dire arigatai (有難い). これは有り難い ! (kore ha arigatai !) : c’est très gentil de votre part ! Mais pas de chance, il se trouve que cette gentillesse est de trop d’où le mot 迷惑 (meiwaku) signifiant “embarras/gêne/ennui”. Bref, arigata meiwaku, c’est donc en résumé la bonne intention qui n’est malheureusement pas désirée par celui qui la reçoit.

Alors j’ai parlé brièvement de l’échange de cadeaux dans l’introduction mais dans beaucoup de cas, ce sont simplement des actes anodins. Par exemple, se faire dire par un collègue “si tu manges trop, tu vas grossir !” peut-être vu comme un arigata-meiwaku. Vu qu’au Japon on évite en général de trop froisser l’autre en lui disant ce qu’on pense, on essaye de lui montrer autrement. Le problème, c’est qu’une ありがた迷惑な人 (arigata meiwaku na hito) “personne bienveillante mais gaffeuse” a pour particularité d’avoir du mal à lire l’ambiance justement (voir kûki). On n’est donc pas sorti de l’auberge ! 😀

En plus de cette particularité, on trouve beaucoup d’articles japonais sur internet qui en listent d’autres. En voici une petite panoplie :

  • S’énerve quand on refuse une de ses offres.
  • Veut tout savoir
  • A tendance à s’inquiéter (心配性 shinpaisei)
  • Aime s’occuper des autres (世話好き sewazuki)
  • N’est pas doué pour éprouver de l’empathie
  • Est (trop) bavard (口が軽い kuchi ga karui)

Pour l’anecdote, le dictionnaire Petit Royal japonais-français traduit la locution ありがた迷惑だ (arigata meiwaku da) par “c’est une gentillesse dont je me passerais”. 😀

Sources : Minnkane (caractéristiques), Weblio (dictionnaire japonais)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum