Mado (窓) : la fenêtre, c’est pour épier à l’extérieur ?

Si on réfère au Petit Larousse, la fenêtre, c’est une “baie comportant une fermeture vitrée, pratiquée dans un mur pour bâtiment”. Est ce que le terme japonais mado (窓) correspond à cette définition ?

Etymologie du mot mado et caractéristiques japonaises

Mado s’écrit en kanji 窓 qui signifie la fenêtre dans son sens large (maison, train…) et cela peut aller jusqu’à la baie vitrée. Son étymologie est assez discutée, on a trois hypothèses : la première est 目門 où 目 veut dire “œil” et 門 “portail”. Car on pense que la fenêtre servait avant tout à voir ce qui se passait à l’extérieur en cas de danger. La seconde est 間門 où 間 signifie “entre/intervalle”. On pense cette fois-ci à un portail qui se trouve entre deux piliers.

Enfin, c’est la dernière hypothèse qui semble avoir le plus de poids, 間戸. 戸 (to) désigne en fait une porte coulissante, ce qui correspond bien aux fenêtres traditionnelles japonaises : on ne les ouvre pas en les poussant, elles coulissent. C’est une caractéristique qu’on retrouve certes aussi en France mais qui est plus récente. Et on utilise également un shôji (障子) dans la chambre au Japon, une “porte en papier” également coulissante qui permet à la lumière de passer tout en empêchant au vent de s’incruster.

Le mot mado s'emploie également pour désigner les baies vitrées.
Le mot mado s’emploie également pour désigner les baies vitrées.

Shakai no mado : la fenêtre dans un sens plus… imagé

Là on rentre dans un tout autre cadre avec une expression japonaise désormais bien connu : shakai no mado (社会の窓) littéralement “la fenêtre de la société”. A l’origine, il s’agissait du nom d’une émission de radio qui présentait certains aspects cachés de la société en interviewant des passants, en lisant des mails d’intervenants… De là, ces trois mots ont fini par désigner… la braguette du pantalon des hommes ! Parce que là aussi, “quelque chose d’important” est caché.

Il est vrai que c’est un peu tiré par les cheveux mais ça reste une expression bien présente dans la tête des japonais de plus 30 ans. Elle est cependant de moins en moins utilisée et il est probable qu’elle disparaisse à l’instar de l’émission d’où elle est venue. Mais si on vous dit shakai no mado ga aiteiru yo (社会の窓が開いているよ) “ta braguette est ouverte”, vous saurez désormais comment réagir ! ^^

Sources : realstate.yahoo.co.jp (étymologie), mokkun.com (à propos de l’émission NHK)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum