Le japonais dans tous les sens

Mochi (餅) : le mochi, cet amas délicieux de riz gluant

Vous avez faim ? Cela tombe bien, on va s’attaquer aujourd’hui à un met traditionnel japonais, le mochi (餅). Il s’agit de riz gluant souvent assemblé en boulettes mais pouvant se trouver sous d’autres formes. D’où vient ce mot japonais et comment on fabrique ce met au fait ?

Etymologie du mot mochi et proverbe associé

Mochi s’écrit avec le kanji 餅 quand il désigne une boulette/carré de riz et qu’il est destiné à la consommation. Le mot est une contraction du terme mochi-hi (モチヒ) qui est lui même une contraction de mochi-ihi (餅飯). Il existe plusieurs hypothèses expliquant la prononciation du mot : d’une part, il se conserve assez longtemps, c’est à dire qu’il est nagamochi (長持ち) en japonais. D’autre part, on peut le prendre partout avec soi quand on se ballade, mochiaruku (持ち歩く) “marcher avec quelque chose”.

Même si son aspect gluant peut paraître repoussant, il est considéré dans la culture japonaise comme un aliment d’exception. Voici un proverbe amusant : e ni kaita mochi (絵に描いた餅). Il sous entend que même avec tous les efforts du monde, dessiner un mochi ne permettra pas de le manger. Par extension, il signifie “qui n’est pas transposable dans la réalité/qui ne sert à rien”. On pense par exemple à un joli plan d’une maison impossible à construire en pratique.

Ohh, ça a l'air appétissant dis donc, mais on peut pas les manger alors... :S
Ohh, ça a l’air appétissant dis donc, mais on peut pas les manger alors… :S

Notre riz gluant dans la culture japonaise

Le mochi est surtout connu pour être mangé le jour du nouvel an, shôgatsu (正月). On en mange cela dit tout au long de l’année et particulièrement en hiver dans les soupes ou pot-au-feu nabe (鍋). Par ailleurs, il est possible d’admirer et même de participer à sa préparation lors de certaines matsuri (fête traditionnelle) organisées dans l’année. J’ai personnellement été à l’une d’entre elle où j’ai pu écraser le riz bouillant à l’aide d’un pilon kine (杵).

mochi-tsuki-on-bat-le-riz-gluant-au-japon

Le riz encore chaud est dans un premier roulé en boule dans le mortier usu (臼) puis tout le monde l’écrase à tour de rôle. J’ai moi même donné 50 coups avant cette photo, j’espère qu’il a eu son compte au moins ! ^^ A noter qu’on n’utilise pas n’importe quel riz puis qu’il faut du mochigome (もち米) qui a la propriété de se transformer en pâte uniforme.

Sources : gogen-allguide (étymologie), ja.wikipedia (généralités)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草