Au Japon, il y a quelque chose qui demande beaucoup d’entraînement, c’est de lire l’ambiance “kûki wo yomu” (空気を読む). Il s’agit d’un exercice difficile car la langue japonaise est particulièrement généreuse en sous entendus. Retour sur la définition de ce mot et ce qu’il évoque au Japon.

Définition du mot kûki

空気 est composé du kanji 空 () signifiant “le vide, le ciel” et du kanji 気 (ki) qui signifie “l’esprit, l’atmosphère”. Si on se réfère à un dictionnaire, on peut trouver la définition suivante : sono ba no fun’iki (その場の雰囲気) “L’ambiance du lieu”. Il s’agit donc ici d’un espace délimité même si kûki désigne également l’air qu’on respire et plus globalement l’atmosphère.

Mais c’est l’ambiance ici qui nous intéresse, à savoir l’importance dans la société japonaise de savoir la “lire” et ce que ça implique dans la vie de tous les jours.

Kûki wo yomu : interpréter l’ambiance avec les japonais

Quand vous marchez dans la rue, regardez vous tout autour de vous pour voir si vous ne gênez pas ? Quand vous êtes assis dans le train, faites vous attention à l’attitude des personnes proches de vous ? Si vos réponses à ces questions sont négatives, et bien vous n’êtes pas japonais !

Blague à part, étant donné qu’on essaye le mieux possible de se fondre dans la masse au Japon, il y a tout un art qui consiste à agir en tenant compte des paramètres autour de soi sans avoir à recourir à la parole si possible. Par exemple, si vous êtes assis en plein milieu d’une banquette dans un train et qu’un groupe de personnes arrive, il faudra rapidement se déplacer pour que tout le monde puisse s’asseoir.

Il s’agit là d’un cas basique mais même dans la rue, il faut toujours regarder autour de soi si personne de pressé ne veut passer et s’écarter avant d’entendre un sumimasen ! (excusez moi !). Et si quelqu’un est dans une position gênante (par exemple, sa perruque tombe), il faut se comporter comme si on n’avait rien vu et ne pas regarder dans sa direction.

Lorsque vous parlez avec quelqu’un, il faut sans cesse être capable interpréter ses intentions réelles, aller au delà des mots. Car un japonais n’exprime par exemple quasiment jamais un refus catégorique, il faudra donc deviner s’il a l’air d’accord ou non. Il existe par ailleurs des tests qui s’appellent kûki yomi (空気読み) où vous pourrez mesurer votre capacité à savoir lire l’ambiance. Ceux-ci sont souvent hilarants !

Source : zokugo-dict, application pour Smartphone afin de tester votre kûki yomi

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.