Rekishi (歴史) : l’histoire en tant que chronologie des faits rapportés

Lorsqu’en français on dit “histoire”, on désigne en réalité deux notions bien distinctes. La première est l’histoire en tant que connaissance du passé correspondant à une suite de faits classés souvent chronologiquement (histoire de France). La seconde est le récit portant sur une suite d’événements sans qu’il n’y ait de règle fixe (raconter une histoire). En anglais, on distingue ces deux notions avec les termes history et story.
On va voir aujourd’hui ce qu’il en est pour le mot japonais rekishi (歴史) après un petit point sur son histoire justement. 🙂

Analyse du mot rekishi et définition actuelle

Rekishi s’écrit en kanji 歴史 et je vais m’intéresser tout d’abord au second, c’est à dire 史.  Si on regarde son étymologie, on s’aperçoit qu’il était très proche de 事 (koto) signifiant “fait/événements”. A la différence près qu’il sous entend “écrit par quelqu’un”, on le rapproche ainsi davantage de “chronique”. Il a ensuite progressivement évolué pour vouloir dire “liste des faits du passé rapportés à l’écrit (par quelqu’un)”. Tiens, ce ne serait pas la définition de “histoire” ça ? Et bien oui, c’est pourquoi autrefois, on utilisait simplement le kanji 史 pour désigner l’histoire avec un grand H.

Cela est d’ailleurs resté aujourd’hui dans la langue écrite. En effet, la matière “histoire du Japon” enseignée à l’école se dit nihonshi (日本史). L’apparition du mot rekishi est donc plus tardive et ce terme s’est vraiment imposé à la fin du 19ème siècle durant l’ère Meiji. La principale raison est qu’il a fallu trouver une traduction sans ambiguïté à ce moment là pour l’anglais history. Et comme 歴 signifie “chronologie dans le temps qui se rapporte à l’homme“, on a préféré opter pour rekishi plutôt que pour shi. D’autant plus que ce dernier s’employait très rarement seul mais en tant que suffixe (comme pour nihonshi).

A propos, nihonshi est aujourd’hui quasiment synonyme de nihon (no) rekishi [日本(の)歴史]. La seule nuance évidente est que nihonshi fait surtout penser à la matière enseignée. Par contre pour l’histoire racontée (récit), on emploie un autre mot en japonais à l’instar de l’anglais. Le plus adapté est probablement sutôrî (ストーリー), c’est celui que vous verrez par exemple pour le mode histoire dans les jeux vidéo. Il existe également monogatari (物語) littéralement “choses racontées” mais il fait surtout penser aujourd’hui aux contes. J’en reparlerai dans un futur article ! 🙂

Sources : ja.wikipedia (étymologie et généralités), Larousse.fr (mot histoire)

4 réponses

  1. Bonjour,
    Très bonne année et merci pour vos articles toujours intéressants.

    Pour rebondir sur celui-ci, mon professeur demande souvent si on a une histoire à raconter par le terme 話し(はなし : hanashi). “Histoire” dans le sens “anecdote” peut-être.

    1. Bonjour,

      Alors c’est vrai que je n’avais pas du tout pensé à ce mot ! Sûrement parce que j’avais dans la tête “histoire écrite”.
      Mais vous avez raison, comme histoire peut avoir le sens de “histoire drôle” ou “anecdote”, 話し convient aussi.
      Mon dictionnaire japonais indique “fait de parler” ou encore “ragots/discussions”. Mais il propose comme synonyme “monogatari” justement.
      Enfin dans tous les cas, là on est vraiment de le domaine de l’oral. A propos, une “histoire drôle” se dit en japonais omoshiroi hanashi (面白い話) ou encore kokkei na hanashi (滑稽な話).

      Bref, le mot “histoire” est tellement vaste de toute façon qu’on en a pas fini. J’ai voulu me limiter dans cet article à “story/history”. Mais il peut aussi avoir le sens de “sornette” (arrête tes histoires !) ce qui donnerait dans ce cas tsukuribanashi (作り話) en japonais. Egalement “problème” (c’est une autre histoire), donc mondai (問題) convient aussi. Etc ! 😀

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる