Un mot rendu célèbre en France grâce au film Taxi 2 et son “con nichon aah”, à voir ici pour les plus jeunes d’entre vous. Dommage que la prononciation diffère un peu de l’original, konnichiha (こんにちは) s’épelle en réalité “conni tchi wa”. Ce point étant réglé, passons maintenant à son étymologie pour expliquer ensuite dans quel contexte ce “bonjour” japonais est employé.

Étymologie et définition du mot konnichiha

Habituellement écrit en hiragana (こんにちは), konnichiha possède aussi une écriture en kanji qui est 今日は. Littéralement, cela signifie “aujourd’hui…”. Il s’agit en réalité de la forme abrégée d’une formule plus longue comme”aujourd’hui, vous êtes de bonne humeur ?” ou encore “aujourd’hui, il fait beau !”. On peut déjà voir une différence avec notre “bonjour” français qui lui étymologiquement signifie “ayez un bon jour !”. C’est une formule de politesse relevant souvent de la fonction phatique du langage, c’est à dire qu’on utilise “bonjour” pour simplement établir un contact dans beaucoup de cas sans pour autant être conscient de ce que ce mot signifie.

Si on compare la définition du Larousse pour “bonjour” et d’un dictionnaire japonais pour konnichiha, on obtient une définition à peu près semblable qui est en gros “terme de salutation dont on se sert pendant la journée quand on aborde quelqu’un”. Mais c’est trompeur car on emploie cette salutation pas tout à fait de la même façon au Japon.

Usage de konnichiha dans la société japonaise

Je vais décrire quelques situations où dire konnichiha peut apparaître comme peu naturel. En général, quand vous vous retrouvez dans une situation où on n’attend pas de vous une conversation, par exemple à la caisse d’un supermarché ou lors de la rencontre d’un inconnu dans la rue, un simple signe de la tête ou une courbette suffiront. Un “konnichiha !!!” bien franc n’est pas vraiment adapté. Par contre, s’il s’agit d’une personne qui vous est familière comme une caissière que vous voyez souvent, cela passe parfaitement.

Il existe une autre situation bien précise où on dirait “bonjour !” en France mais pas forcément au Japon. Celle où vous ouvrez la porte d’une salle d’attente silencieuse et que vous vous retrouvez au beau milieu d’inconnus assis en train de vous regarder. Là encore, une petite courbette rapide est davantage la “norme” au Japon. Ces petites différences ont tendance à disparaître avec la mondialisation mais on peut toujours les distinguer de nos jours.

Source : gogen-allguide, larousse

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.