Okashii (可笑しい) : C’est drôle… chelou ?

Okashii (可笑しい) est un adjectif pouvant faire penser à fushigi mais qui diffère sur plusieurs points. Dans un dictionnaire français-japonais, on obtient “comique, ridicule, curieux, bizarre…”. Beaucoup de traductions pour un seul mot !

Définition du mot okashii

Pouvant se trouver en kanji (可笑しい), okashii s’écrit cependant habituellement en hiragana (おかしい). Voici ses 3 sens principaux :

  • 笑いたくなるような面白さがある。滑稽である。”lorsqu’il y a quelque chose de drôle qui donne envie de rire. Ridicule”. Exemple : okashii hanashi (おかしい話) “une histoire drôle/ridicule”
  • 普通でなく奇異な感じがする。異常だ。変だ。 “ressentir quelque chose d’étrange, pas ordinaire. Anormal. Bizarre.”
    Exemple : ikizukai ga okashii (息づかいがおかしい) “sa respiration est anormale”
  • つじつまが合わない。筋が通らない。”Qui n’est pas cohérent. Qui ne concorde pas”. Exemple : ronriteki ni okashii (論理的におかしい) : “ce n’est pas logique”

Pour résumer, on peut dire que cet adjectif traduit en général ce qui sort un peu de l’ordinaire pouvant aller jusqu’au ridicule.

Qu'est ce qu'elle fait avec ce guidon ? Elle est okashii !
Qu’est ce qu’elle fait avec ce guidon ? Elle est okashii !

Usage de okashii dans la vie quotidienne

Il n’est pas toujours aisé de dire si un mot a une connotation plutôt positive ou négative, cela dépend souvent du contexte. Selon moi, okashii est surtout employé pour décrire quelque chose de marrant ou absurde sans méchanceté aucune. Par exemple, si une japonaise parle d’un homme en disant kono hito, okashii ! (この人、おかしい !) , il est fort à parier qu’elle l’apprécie sans le dénigrer, ça pourrait donc donner en français “ah celui-là, il est trop !”. Si on vous le dit, voyez donc plutôt ça comme une qualité qu’un défaut !

J’en profite pour vous raconter une anecdote avec des français qui avaient décidé de rentrer à leur hôtel à la marche alors qu’il y avait plus de 10 kilomètres : un japonais qui passait par là a dit atama ga okashii ! qu’on peut traduire par “Vous êtes bizarre dans votre tête/Vous êtes dingues !”. Là encore, il n’y a pas obligatoirement intention de dire du mal d’autrui mais juste d’exprimer son étonnement sur quelque chose qui semble anormal. Et au Japon, il est très facile d’avoir un comportement jugé “peu commun” quand on est pas habitué à cette culture si particulière !

Source : kotobank