Kado (角) : tes propos acérés ne sont pas un cadeau

Lorsqu’on est face à une langue étrangère, il est toujours difficile de se détacher totalement de sa propre langue. Lorsqu’on entend un mot qui nous est familier, il arrive ainsi qu’on fasse le rapprochement. J’ai le souvenir d’un japonais qui m’avait confié avoir l’image en tête du poisson saba (maquereau) lorsqu’un français lui disait “ça va ?”. Le cas de kado (角) confondu avec “cadeau” peut-être plus problématique. Je vais vous expliquer pourquoi !

Origine du mot kado et sens dérivés

Le kanji 角 est assez bizarre à mes yeux car il possède deux principaux sens qui n’ont pas l’air d’avoir de liens entre eux. Le premier est “corne” et on le prononce dans ce cas tsuno en kun-yomi (lecture japonaise). C’est apparemment la première qu’on lui a attribué puisqu’il représenterait la corne d’un animal. Mais très rapidement, on a décidé d’associer au kanji 角 une autre lecture kado qui correspondait à l’arête située sur la lame d’une épée. On l’appelle aussi shinogi (鎬), voici une photo :

Cela dit apparemment, kado pouvait aussi renvoyer à la pointe (切先 kissaki). C’est probablement ce qui expliquerait le lien avec la corne tsuno car on a le point commun “pointu”. Ce n’est vraiment pas inutile de retenir cela car kado se coltine encore aujourd’hui la connotation négative “acérée/piquant“. あなたの言葉には角がある (anata no kotoba ni ha kado ga aru) : vous avez la langue acérée (propos durs). Je reviens à notre arête d’épée qui forme comme vous pouvez le constater un angle et cela s’est généralisé à d’autres objets. 柱の角 (hashira no kado) : l’angle de la poutre. Là encore, l’angle est vu comme une partie pointue sur laquelle on n’aimerait pas se cogner.

Vient enfin ce sens de “coin” assez similaire au mot sumi (qui peut s’écrire 隅 ou 角). Il n’est plus question cette fois-ci d’une pointe, on dit bien 角の店 (kado no mise) pour la “boutique du coin (de la rue)”. Toutefois, on emploie plus souvent sumi pour désigner le coin “interne”. Par exemple, le coin d’une pièce se dit 部屋の隅 (heya no sumi). Tandis que pour le coin “externe” qui embête tout le monde et surtout les enfants (étagère, bureau…), c’est kado. D’où la blague “élimine-moi ces kado si tu veux lui faire un cadeau !”. :S

Voici une bonne idée cadeau ! 😛

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), Dico Nouveau Petit Royal (phrases d’exemple), general-knowledge (différence avec sumi)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum