Le japonais dans tous les sens

Kusuri (薬) : un médicament, c’est une substance chimique ?

De nos jours, le mot “médicament” renvoie quasi automatiquement à un cachet, un sirop et tout autre substance “possédant des propriétés curatives ou préventives” (Wikipedia). La médecine moderne ayant fait son chemin, on emploiera plutôt “plante médicinale” lorsqu’on parle d’une herbe. En japonais, kusuri (薬) renvoie de nos jours globalement à la même chose. Mais comment expliquer qu’il inclut également les pesticides et même la poudre noire (à canon) ?

Étymologie du mot kusuri et usage actuel

Kusuri s’écrit avec le kanji qui signifie lui même “médicament/produit chimique”. On le retrouve de fait dans les mots zayaku (座薬 “suppositoire”) et kusuriya (薬屋 “pharmacie”). A l’origine, il avait davantage un sens mystique puisqu’il voulait dire “chose miraculeuse/mystérieuse/étrange“. Avec l’idée que cela pouvait avoir un effet bénéfique sur la vie des individus. On pense ainsi qu’il partage la même racine que l’ancien japonais kusushi (奇し) “mystérieux/énigmatique”. Par ailleurs, comme il s’agissait surtout d’herbes médicinales autrefois, 薬 s’écrit avec la clé de l’herbe 艹 (kusa).

De nos jours, kusuri contient encore la nuance de “miraculeux/possédant un effet surprenant”. Cela concerne en premier lieu les médicaments qui permettent parfois des miracles mais pas uniquement. La plupart des produits chimiques comme les insecticides agricoles (nôyaku 農薬) ou même la poudre explosive (kayaku 火薬) sont considérés comme des kusuri. Le dictionnaire japonais Daijirin (大辞林) précise ainsi “de manière général, une substance possédant un effet chimique“. Comment fait-on la différence entre un insecticide et un médicament alors ?

Et bien cela dépend encore une fois du contexte et principalement du verbe que l’on emploie. Il est clair que kusuri wo nomu (薬を飲む) signifie dans 99% du temps “prendre un médicament“. De même, si vous utilisez le verbe maku (撒く) “répandre/parsemer”, on pensera automatiquement à un herbicide/insecticide. Par contre, la proposition kusuri ga kiku (薬が効く) est plus ambiguë puisqu’elle peut signifier aussi bien “le médicament fait effet” que “le pesticide fait effet“.

En guise de conclusion, sachez que si l’annulaire se dit kusuriyubi (薬指) en japonais, c’est apparemment parce qu’on se servait de ce doigt autrefois lorsqu’on a appliquait une crème ou qu’on dissolvait un médicament  dans de l’eau. Toujours bon à savoir ! 🙂

Sources : gogen-allguide (étymologie), kotobank (dictionnaires japonais)

Une réponse

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum