Kaitenzushi (回転寿司) : l’histoire du nom de “sushi tournant”

Les sushi font désormais partis du vocabulaire des Occidentaux et leurs restaurants sont bien connus. Notamment les kaitenzushi (回転寿司) qui proposent de vous servir directement sur un tapis roulant. En Europe, on en trouve à Londres depuis 1997 via la châine Yo! Sushi qui s’est ensuite implantée également en France. Même plus besoin de se rendre au Japon ! Sauf évidemment si vous souhaitez vous régaler mais c’est une autre histoire :D.

Origine du mot kaitenzushi et petite histoire

Kaitenzushi s’écrit en kanji 回転寿司 où kaiten 回転 signifie “tour/rotation”. Il s’agit ainsi ici de sushis disposés sur un tapis roulant konbea (コンベア de conveyer) réalisant un mouvement rotatoire. Ils défilent ainsi devant tous les clients et une même assiette de sushis fait plusieurs tours si personne ne la choisit. Ce nombre de tours kaitensû (回転数) est bien sûr limité pour des raisons d’hygiène, la poubelle étant là en dernier recours. Stressant la vie d’un sushi !

Le terme kaitenzushi apparaît donc évident car il décrit bien le concept mais ce n’est pas celui qui a germé en premier. Son créateur Shiraishi Yoshiaki qui a eu l’idée du concept en 1957 après avoir observé une fabrique de bière utilisant des tapis roulants ouvrit l’année suivante un restaurant du nom de mawaru genrokuzushi (廻る元禄寿司). Mawaru signifie également “tourner” mais recouvre un champs plus large (le vent qui tourne…) que kaiten qui est plus parlant. En 1978, le brevet que l’entreprise Genroku avait déposée sur les tapis roulants pris fin ce qui permit a toute une ribambelle d’autres kaitenzushi d’ouvrir.

Cependant, Genroku avait vu la chose venir et prit soin de déposer les marques kaiten et mawaru. Ainsi, jusqu’en 1997, les autres franchises utilisaient soit leur nom de marque (Tanaka sushi par exemple) soit avait recours à une astuce. Il semble que certains kaitenzushi avaient opté entre autre pour nagare zushi (流れ寿司 “sushis circulant”) ou encore mawari zushi (まわり寿司 “sushis tournant”). Depuis 1997, kaiten et mawaru sont passés dans le domaine public et c’est donc kaiten qui l’a emporté. Hourra ! 🙂

Source : ja.wikipedia (article très riche sur le sujet)