Le japonais dans tous les sens

Hikkoshi (引っ越し) : le déménagement, une “retraite vers l’au delà” ?

Il y aurait beaucoup à dire sur le thème du déménagement au Japon. Le fameux “cadeau au propriétaire” 礼金 (reikin) que j’ai déjà abordé, le professionnalisme des déménageurs Japonais contraints de porter les meubles tout en se déchaussant/rechaussant à l’entrée… J’ai pourtant décidé aujourd’hui de me restreindre à l’analyse du mot 引っ越し (hikkoshi) puisqu’il n’est pas si instinctif que ça (si on se fie aux kanjis). C’est parti !

Origine du mot hikkoshi et synonymes

Je préviens à l’avance que l’origine du terme 引っ越し (hikkoshi) est incertaine mais je vais donner les éléments qui me semble le plus convaincant. D’une part, il est vraisemblable qu’il soit la nominalisation du verbe 引っ越す (hikkosu “déménager”) qui est lui même la fusion des verbes 引く (hiku) + 越す (kosu). Le site gogen-yurai indique que 越す avait pour sens originel “aller vers l’au delà (avec l’idée d’un franchissement comme une montagne) et qu’il s’emploie aussi avec le sens de déménager. Pour 引く, il propose les deux hypothèses “se retirer/quitter un lieu” (引退 intai = retraite) et “tirer quelque chose (remorque par exemple)”. Ce qui donnerait donc “quitter un lieu en allant vers l’au delà” ou encore “aller vers l’au delà en tirant quelque chose”.

En consultant le Nihon kokugo daijiten, j’ai surtout constaté que 引く possédait aussi le sens de “déménager” dés le XVIe siècle. Sans prendre de risque, on peut donc penser que 引っ越す est simplement l’assemblage de deux verbes possédant un sens en commun. Cela fait un peu “théorie de l’évolution inversée”, comprenne qui pourra ! Toujours est-il qu’aujourd’hui, on privilégie davantage l’usage de 引っ越しする (hikkoshi suru) plutôt 引っ越す (hikkosu) lorsqu’on fait référence à un déménagement. 隣の町に引っ越しした (tonari no machi ni hikkoshi shita) : j’ai déménagé dans la ville voisine.

Les fameuses protections bleus que les déménageurs Japonais utilisent autour des meubles. Efficaces ! 🙂

Petit point sémantique maintenant : hikkoshi est le mot avec le sens le plus large lorsqu’il est question de déménagement dans un même pays. Cela peut-être donc être dans un même quartier ou une ville éloignée. Pour ce qui est de l’étranger, on emploie par exemple 移住 (ijû “émigration”). Autrement, si vous changez d’arrondissement/ville , on utilise la paire 転出 (tenshutsu “sortie de la ville”)/転入 (tennyû “entrée dans la ville”). Dans ce cas là, vous devez remplir une “attestation de sortie” 転出届 (tenshutsu-todoke) dans la ville de départ et une “attestation d’entrée” 転入届 (tennyû-todoke) dans la ville d’arrivée. À contrario, 転居 (tenkyo) concerne en principe un déménagement au sein de la ville.

 

2 réponses

    1. Tiens, je suis tombé sur ton commentaire par hasard vu que je n’ai pas reçu de notifications… Bizarre.

      追い越す, c’est vraiment le verbe qu’on utilise pour un dépassement de véhicule sur la route. Il est précisé dans la définition que cela consiste à prendre une autre voie (celle de droite en général au Japon) et à passer devant le véhicule qui était à l’avant.
      On emploie aussi ce verbe en dehors du contexte routier dans le sens “surpasser” (genre le petit frère qui surpasse le grand frère, la consommation d’alcool étranger qui surpasse celle de sake japonais…).

      Autrement, concernant sa structure où on retrouve le 越す de 引っ越す, là c’est apparemment pas avec le même sens. Littéralement, on peut le décomposer en “Poursuivre pour arriver à hauteur de”(追う) + aller plus loin/dépasser (越す)”.

      Sinon le déménagement s’est bien passé à part que je suis assez fatigué (on l’a finalement fait sur trois jours le temps de transférer avec mon chariot tous les cartons et petits meubles oO). Vu le prix des déménagements ici, pas vraiment le choix. En parlant avec un autre français, il m’a dit qu’il en a eu pour 160 000 yens (1250 euros à la louche) pour un déménagement de… 60 mètres.
      Pour lui c’était en février, ce qui correspond aussi à une période demandée au Japon puisque l’année fiscale débute en avril (rentrée des enfants, etc). En gros, de fin février à début avril, c’est le plus cher pour déménager et ils font facilement monter les prix en fonction de la demande.

      Moi je m’estime encore chanceux d’avoir pu négocier avec un vieux coup de bluff que tout le monde fait probablement (j’ai dit qu’une autre boite de déménagement m’avait proposé XX yens alors que c’était bidon) et le type est tombé dans le panneau, il m’a même offert d’ailleurs les frais de démontage du climatiseur (héhé). Enfin je m’éternise là, je vais donc m’arrêter ici, ah ah.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum