Shigoto (仕事) : le travail, c’est uniquement pour vivre ?

“Les japonais sont comme des fourmis, ils ne font que travailler.” Voici ce qu’on a l’habitude d’entendre. Oui, il est vrai que ceux-ci font en général beaucoup d’heures supplémentaires et prennent peu de congés. Mais comment est perçu le travail (shigoto 仕事) par les nippons ?

Origine et définition du mot shigoto

仕事 est composé des kanji 仕 (servir, faire) et 事 (chose, tâche). A l’origine donc, shigoto signifiait simplement “réaliser une tâche”. Il n’y avait pas cette dimension de “tourment, souffrance” qu’on retrouve dans l’étymologie du mot français “travail”. C’est par la suite que le mot japonais a pris une dimension plus sociale pour prendre le sens shokugyô (職業 la profession) et désigner “une fonction que l’on exerce pour gagner sa vie” (生計を立てるために従事する勤め).

Il faut par ailleurs bien garder en tête que le mot shigoto est beaucoup moins large que son équivalent français. On ne l’utilise pas pour parler des études en général ni pour les tâches de la vie quotidienne, comme celles domestiques. On reste donc dans un cadre strictement professionnel bien qu’il puisse exister des exceptions. Un enfant qui dit “j’ai du travail !” n’emploiera donc pas le mot shigoto mais yôji par exemple, ce qui donne yôji ga aru ! (用事がある!).

Les japonais et leur travail : ce n’est pas une histoire d’amour

Un sondage à propos du travail a récemment été réalisé entre le 25 avril et le 5 mail 2016 sur le site yahoo.co.jp récoltant près de 290 000 votants. La question était la suivante : avez vous déjà pensé arrêter votre boulot ? (「仕事辞めたい」と思ったことはある?)
Les résultats sont assez impressionnants : seuls 9% des sondés ont répondu “non” ! Pire encore : 42,9% pensent très souvent vouloir arrêter leur travail actuel !

On n’a malheureusement pas beaucoup de détails avec ces chiffres, on ne sait pas par exemple les secteurs concernés. Néanmoins, on ne peut pas nier que les japonais ne sont pas franchement heureux au boulot aujourd’hui. La période de la bulle passée, les offres d’emplois se sont considérablement réduites et on travaille surtout pour garder son emploi et survivre. Je n’ai pas trouvé de sondage semblable réalisé en France mais j’imagine que les résultats seraient probablement similaires…

Sources : gogen-allguide, sondage réalisé par yahoo.co.jp