Aujourd’hui, je me suis lancé un défi : écrire un petit article rigolo sur un mot qui ne prête pas vraiment au rire d’habitude. Il s’agit de 犯罪 (hanzai) que les japonais traduisent en général par “crime” en anglais. On va voir dans un premier temps en quoi c’est finalement logique puis je vais revenir sur cette histoire d’ouverture de produit en magasin.

Traductions du mot hanzai et cas concret en magasin

犯罪, c’est littéralement parlant le “le fait de commettre (犯 où 犯す okasu = commettre) quelque chose de répréhensible par la loi ou la morale (罪 tsumi)”. C’est également un acte illégal qui a déjà été commis (犯した罪 okashita tsumi).  Vous remarquerez que le kanji 罪 permet déjà de désigner un crime mais comme il a aussi le sens de “faute” (morale) ou “punition”, j’ai préféré choisir le mot hanzai qui est plus parlant. Car là, cela concerne vraiment un acte puni par la loi qui peut vous coûter une amende (罰金 bakkin) ou la prison (刑務所 keimusho). Voici ce qu’on cherche à le traduire (cas réel pris en photo par moi-même) :

Tu as ouvert un paquet de gâteaux avant de payer ? Tu es donc un criminel ! oO

Comme vous pouvez l’admirer, quand il s’agit de l’anglais, on se retrouve très souvent au Japon avec des phrases remplies de grosses fautes que et ne voulant  plus rien dire. Le deuxième “and” est probablement une traduction de など (食品や飲料など shokuhin ya inryô nado = la nourriture et la boisson (entre autres)). Le opening est la confusion classique ed/ing. Et le mot crime alors ? Pour nous autres français, cela fait directement sourire vu qu’on pense à un crime comme un meurtre ou un viol. Donc moi en lisant ça, je me suis dit “ah ah, devenir criminel en ouvrant une un paquet de chips, ils font forts là !”.

Toutefois pour ceux et celles qui ne le savent pas (dont moi hier), crime en anglais n’a pas le même sens qu’en français. Il peut en effet renvoyer aussi bien aux petits délits qu’aux vrais crimes sanglants. Eh bien c’est exactement pareil avec le japonais hanzai dans la langue courante. Il existe bien sûr d’autres termes plus précis comme 軽罪 (keizai) pour le délit ou 重罪 (jûzai) pour le crime. Toutefois, vous tomberez rarement dessus. Car de toute façon, un acte illégal, c’est un acte illégal et puis c’est tout ! ^^

Source : Kotobank (dictionnaires de japonais)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.