Bien que je sois déjà arrivé à plus de 700 articles sur ce blog que j’aimerais d’ailleurs réorganiser sous peu, il existe encore pas mal de mots très courants que je n’ai pas abordés. C’est rassurant pour l’avenir ! ^^
Aujourd’hui, il s’agit d’un terme que vous avez probablement déjà entendu dans une conversation puisqu’il est quasiment indispensable : 成る程 (naruhodo). Quel était son sens à l’origine et quel rôle lui laisse t-on aujourd’hui ?

Analyse du mot naruhodo et usage de nos jours

Naruhodo s’écrit presque toujours en hiragana なるほど, probablement parce que les kanjis induisent plutôt en erreur qu’autre chose. En effet, dans 成る程, on a le verbe 成る (naru) signifiant ici “se réaliser/devenir/s’établir” et 程 (hodo) voulant dire “limite/degré”. On l’employait ainsi à l’origine avec le sens de “se réaliser jusqu’à la limite”. De nos jours, c’est le mot なるべく (narubeku) qui a pris ce sens de “dans la mesure du possible/autant que possible” ne laissant guère le choix à naruhodo d’innover pour ne pas mourir et devenir un 死語 (shigo “archaïsme”).

C’est parfois très compliqué d’expliquer pourquoi certains mots sont finalement employés avec une signification très éloignée de celle d’origine. Toujours est-il que de nos jours, naruhodo permet avant tout d’exprimer le fait d’être convaincu (納得 nattoku) ou l’approbation/accord (同意 dôi). D’où les traductions possibles “en effet/c’est vrai/d’accord/je vois…”. なるほど、それで分かった。(naruhodo, sore de wakatta.) : Ah oui d’accord, j’ai compris avec ça.  Comme cette phrase d’exemple l’indique, on emploie aussi souvent ce terme pour exprimer à l’autre “j’ai appris quelque chose“.

Tiens oui, c’est trop ça, t’es fort !

Alors vous imaginez bien du coup que c’est très pratique dans la conversation pour faire croire à l’autre qu’on est concerné par ce qu’il ditNaruhodo ne (なるほどね) : tiens c’est vrai ça ! Moi-même, cela m’est arrivé d’avoir recours à cette botte secrète car je n’ai pas toujours le courage de demander à l’autre de répéter. そうですね (sô desu ne) marche bien aussi dans ce genre de cas.  N’en abusez pas cela dit ! 😀

Sources : gogen-allguide (étymologie), kotobank (dictionnaires de japonais), eagleeye (illustration)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.