Le japonais dans tous les sens

Gaki (ガキ/餓鬼) : ah ces mioches, de vrais petits démons affamés !

En français, il existe toute une ribambelle de termes pour désigner les enfants avec un sous-entendu pas très sympa. Il y a mioche, marmot, braillard, moutard, mouflet… Eh oui, c’est facile de s’en prendre à plus petit que soi ! (゚∀゚)
Je ne sais pas si c’est aussi varié en japonais mais il en existe au moins un qui vaut son pesant de cacahouètes : ガキ (gaki). Il est vraiment très courant et on va voir que son étymologie est pour le moins… diabolique.

Étymologie du mot gaki et usage de nos jours

Gaki s’écrit souvent en katakana ガキ puisqu’il fait entre autres partie du registre familier. Il est ainsi difficile de deviner son étymologie et c’est quand on voit la graphie en kanji 餓鬼 qu’on se dit “ah ouais… carrément”. signifie en effet “affamé” et “démon” (voir oni). Ce terme n’a pas été créé pour les enfants au départ cela dit, son origine est bouddhique. Il s’agit de la traduction du sanskrit Preta qui est une des mauvaises voies possibles pour les morts dans le bouddhisme. On l’appelle aussi 餓鬼道 (gakidô “voie des gaki“) en japonais et par extension, gaki a fini par désigner directement les êtres empruntant cette voie.

Ces êtres ont pour caractéristiques de souffrir de désirs insatiables dont la faim en particulier, d’où la traduction possible de “démon famélique“. Selon le Nihon kokugo daijiten, c’est à partir du XVIIe siècle qu’on l’a employé comme insulte envers les personnes maigres ou celles montrant de manière ostentatoire le désir de manger. Puis ce n’est qu’un siècle plus tard qu’il a fini par pointer exclusivement les enfants. Ce serait apparemment lié aux faits que quand ils veulent quelque chose, ils nous le font bien savoir. “Je veux !!!”. (・◇・;)

Honnêtement avant d’écrire cet article, j’aurais traduit gaki par “gamin/gosse” car il ne m’avait pas l’air méchant. Je l’ai par exemple souvent rencontré dans le manga Kochikame où le héros principal (un policier) se fait régulièrement tourner en bourrique par des enfants. Toutefois en connaissant l’étymologie et en me remémorant les contextes d’usage (la plupart du temps négatif), j’opterais pour “mioche/sale gosse” par défaut. なんてうるさいガキ ! (nante urusai gaki !) Quel braillard celui-là !
ガキ、早く掃除しろよ (gaki, hayaku sôji shiro yo) Le mioche, dépêche-toi de faire le ménage !

Source : dictionnaire électronique japonais (explications et phrases d’exemple)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers messages du forum