Le japonais dans tous les sens

Furo (風呂) : les bains au Japon étaient-ils des saunas à l’origine ?

Avec l’article sur shawaa, on avait pu constater que les japonais passaient beaucoup de temps sur la douche. Et qu’on se lavait 90% du temps le soir. On va s’intéresser aujourd’hui au bain au Japon, c’est à dire furo (風呂).

Étymologie et définition de furo

Furo s’écrit en kanji 風呂 où 風 signifie “vent/air” et 呂 “colonne vertébrale/bâtiment”. Pas besoin d’explications tordues, il faut simplement comprendre que ces kanjis ont été choisis non pour leur sens mais pour leur prononciation. Enfin, pas totalement : si on se fie aux sources datant du 8ème siècle, les bains au Japon se trouvaient à l’époque principalement sous la forme de sauna. C’est à dire un petit cabanon en bois chauffé par un poêle où de la vapeur était visible. D’où le choix du kanji 風.

On pense ainsi que furo dérive du mot muro (室) que l’ont traduit par “séchoir” ou encore “serre“. En réalité, on ne sait pas exactement quand les premiers bains type onsen où on s’immerge dans de l’eau sont devenus majoritaires. On peut cela dit en retrouver des représentations datant de l’ère Edo (17ème siècle).

Aujourd’hui, furo est très accompagné du préfixe honorifique o ce qui donne ofuro (お風呂) dans le langage courant. Il a un sens plutôt large puisqu’il peut désigner la baignoire et plus largement la salle de bain voir un lieu où se trouve des bains. Ofuro ni hairu (お風呂に入る) = prendre son bain (litt : “entrer dans la baignoire”). Ofuro wo tsukau (お風呂を使う) : utiliser la salle de bain/les bains.

Voici un bain japonais classique où on peut mettre de l’eau partout sans crainte. 😀

Prendre son bain au Japon, c’est en douceur

Depuis que je vis au Japon, j’ai toujours été impressionné par le temps que les japonais pouvaient y rester. J’ai aussi remarqué que leur peau se fripaient moins vite que nous au contact de l’eau. Je n’ai jamais vérifié cette observation cependant, c’est à prendre avec des pincettes ! Toujours est-il qu’on se représente le bain avant tout comme un lieu se détendre et réduire la fatigue (47%). Vient ensuite le réchauffement du corps (20%) et… son lavage (17%). Pas sûr qu’on obtienne des chiffres réellement différents chez nous !

Autre donnée intéressante : plus on vieillit, plus la température moyenne de l’eau du bain diminue. On passe ainsi de 41,20°C pour les 20-29 ans à 40,92°C pour les plus de 60 ans. L’écart reste cependant très faible et on peut affirmer que les japonais aiment tremper dans de l’eau bien chaude. Ceux qui sont déjà allés dans un onsen savent ce que je veux dire, c’est très difficilement supportable pour les français au début !

Sources : Ameblo (étymologie et histoire), kotobank (dictionnaire en japonais), weathernews (sondage de 2012)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Kotoba
花札