Chaban (茶番) : quelle farce de servir le thé alors !

Je ne sais pas pour vous mais j’adore personnellement les mots japonais composés de kanjis courants et qui pourtant sont indéchiffrables. Car généralement, ils sont chargés d’histoire, sinon on devrait justement pouvoir les décoder avec nos concepts d’aujourd’hui. Donc ça me permet en plus d’aborder avec vous un aspect de la culture japonaise oublié, 一石二鳥 (isseki nichô) ! 😀

Aujourd’hui, c’est donc 茶番 (chaban) que j’ai choisi pour ça, un terme plutôt courant mais qui cache bien son jeu.

Étymologie du mot chaban et signification actuelle

茶番 est consitué du kanji 茶 (cha) renvoyant au thé et de 番 (ban) signifiant “au tour de/chargé de”. Littéralement, cela désigne donc la personne chargée de servir le thé et aujourd’hui encore, on peut l’utiliser dans ce sens là. Enfin, ce n’est pas vraiment celui auquel on pense en premier en entendant chaban. En réalité, c’est plutôt “farce/facétie/bouffonnerie/guignolade“. Il ne me reste plus qu’à vous expliquer maintenant comment on en est arrivé là !

Durant l’époque d’Edo, lorsque le 歌舞伎 (kabuki) s’est popularisé, on réservait aux comédiens en bas de l’échelle le soin de servir du thé accompagné de gâteaux aux autres comédiens expérimentés durant l’entracte. Sauf que ceux-ci ne sachant pas se tenir, ils en profitaient pour se donner en spectacle en faisant des facéties. De là est né le mot 茶番狂言 (chaban kyôgen) où 狂言 renvoie ici à un intermède comique. Pour l’anecdote, ces comédiens distribuaient aussi des friandises aux spectateurs qui venaient apparemment pour certains juste pour ça. 😀

茶番はもうたくさんだ!! : j’en ai marre de toutes ces farces !

Ainsi aujourd’hui, chaban renvoie simplement à la farce dans son sens “ridicule/cocasse” comme ces comédiens qui faisaient le pitre. 総選挙はまるで茶番だった (Sôsenkyo ha marude chaban datta) : les élections générales étaient une farce. À noter qu’à l’instar de cette phrase d’exemple, on emploie souvent chaban pour décrire le résultat de quelque chose que les participants n’ont pas forcément souhaité. Donc là pour l’élection (qui n’a rien à voir avec celle de 2017 même si…), les personnes concernées ne l’ont pas volontairement transformé en farce. Autre chose amusante pour finir : 茶番師 (chabanshi). Il s’agit du “maître (師) de la pitrerie”, le “bouffon du siècle”. Mais clairement, pour celui qui découvrirait ce terme par hasard, difficile de l’interpréter autrement que par “maître chargé du thé” par exemple. Ce contraste quoi… 😀

Sources : gogen-allguide (étymologie), whatimi (usage), gozotalk.blog (illustration)

5 réponses

  1. Je pense qu’il manque une partie d’une phrase “dont les participants n’ont pas souhaité.” de tête en relisant j’ai mentalement ajouter “l’effet comique”. C’est peut-être voulu de votre part mais a la première lecture cela m’a un peu déstabiliser. Pour autant l’article ne perd pas en intérêt et reste toujours aussi clair, concis et compréhensible. En vous souhaitant une bonne continuation, je continuerai de vous suivre avec assiduité.

    1. Ah oui, ma phrase ne sonnait pas vraiment français, j’ai remplacé le “dont” par “que” :
      “À noter qu’à l’instar de cette phrase d’exemple, on emploie souvent chaban pour décrire le résultat de quelque chose que les participants n’ont pas forcément souhaité”
      En fait ici, il s’agissait du résultat (comique) qui n’était pas souhaité des participants.

      Voilà voilà, merci pour votre commentaire sinon. 🙂

    1. Alors le mot 茶番師 est plutôt péjoratif en règle général. En sens premier, c’est simplement quelqu’un pratiquant le 茶番狂言.
      Mais en sens deux, on a “すぐにばれるようなうそをつき、他人をだまそうとする人。”.
      Donc quelqu’un qui ment effrontément et qui essaye de tromper les gens. Je sais pas si on peut faire une description plus exacte de Trump donc oui, ça lui conviendrait j’imagine. J’ai d’ailleurs trouvé ce qualificatif à son sujet :
      “アメリカはこんな茶番師と後3年以上も付き合わねばならないのだろうか。【川口加代子】”
      “Les Etats-Unis vont ils devoir se coltiner ce genre chabanshi durant encore plus de trois ans ?”. ah ah.

      Bon cela dit, le terme 茶番師 est pas extrêmement utilisé, quand j’ai demandé à ma femme, elle m’a demandé “heu… c’est quoi chabanshi au juste ?”. Je l’ai cité dans l’article juste pour l’anecdote ^^

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum