Biiru (ビール) : la bière japonaise est-elle faite pour les femmes ?

Vous n’aimez pas la bière parce que son goût est trop amer ? Mais avez vous goûté celle japonaise, la biiru (ビール) ? Voyons voir ce qui la caractérise pour nous concentrer sur sa popularité au Japon.

Petite histoire de la biiru et caractéristiques nippones

biiru s’écrit en katakana ビール et vient ainsi de l’anglais beer. Il existe également une variante avec des kanjis bakushu (麦酒) littéralement “alcool de blé” mais elle n’est jamais utilisée. La bière a dans tous les cas une longue histoire au Japon vu qu’elle a été importée par les hollandais dés 1613. Boisson au départ destinée aux étrangers sur place, il faudra attendre 1869 pour voir le premier brasseur japonais s’établir.

Au niveau de sa saveur, si on prend pour référence les grandes marques (Asahi, Kirin et Sapporo), on peut dire que la biiru se boit très facilement. J’entends par là qu’elle est au final très peu nigai (amer) et que si comme moi vous êtes une petite nature, vous seriez surpris. Ne vous fiez pas aux indications super dry (スーパードライ) qui ne reflètent pas vraiment la réalité.

Un point important tout de même : si vous en achetez en magasin, faites bien attention à voir la mention biiru (ビール) ou nama biiru (生ビール). Car il existe aussi des “sous-bières” bien moins chères (100 yen contre 170 yen la cannette de 350ml) où il est écrit happôsei (発泡性, sorte de liqueur) ou happôshu (発泡酒, usage d’ingrédients alternatifs). Ne vous fiez donc pas uniquement à la marque !

Sauriez vous reconnaître la vrai bière de la fausse ? :D
Sauriez vous reconnaître la vrai bière de la fausse ? 😀

La bière est-elle davantage féminine au Japon ?

Les publicités autour de la bière sont omniprésentes surtout en été au pays du soleil levant et on remarque une chose intéressante : ce sont en majorité des femmes qui sont représentées ! Bon en réalité, c’est comme pour les pubs pour les salles de musculation : elles sont faites pour attirer les mâles ! Car il ne faut pas s’y tromper : ce sont bien les hommes qui consomment le plus de bière au Japon.

Un sondage réalisé en novembre 2014 révèle en effet que quelle que soit la tranche d’âge, les hommes japonais sont à chaque fois devant. Par exemple, pour les 20-29 ans, 34,2% d’entre eux affirment en boire au moins une fois par semaine contre 18,3% des japonaises. La tranche des 50-59 ans est celle qui en consomme le plus avec 54,8% pour les hommes et 34,7% pour les femmes.

pub-biere-au-japon

On remarque ainsi qu’une tendance se dessine : les jeunes semblent beaucoup moins attirés par la bière que leurs aînées. En fait, cela concerne l’alcool en général. La raison est simple : le manque d’argent, ce qui n’a rien à voir avec le goût ou autre.. Tout le monde n’a pas les moyens de s’en payer, surtout avec la crise récente…

Sources : fr.wikipedia (page très documentée sur la bière japonaise), dims.ne.jp (sondage)

2 réponses

    1. Bonne remarque ! En fait le terme namabîru renvoie à la bière non pasteurisée (qui n’a pas subi un traitement thermique). D’où le terme nama
      (生) d’ailleurs qui veut dire plus ou moins “cru/non cuit”. Et au Japon, on trouve cette bière en canette ou en bouteille. C’est apparemment la plus répandue et c’est pas forcément le cas ailleurs dans le monde.
      Pour la bière à pression, c’est plutôt le mot ドラフトビール (dorafuto bîru qui vient de l’anglais draught beer). Mais comme celle-ci aussi ne subit pas de traitement thermique, ドラフトビール est devenu un synonyme de 生ビール. On a cela dit davantage l’image de la pinte avec le premier ^^.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum