Tsumaranai (詰まらない) : c’est futile donc je bouge !

On emploie en général tsumaranai pour désigner ce qui n’est pas drôle, futile, insignifiant. Comment cet adjectif s’est t-il formé et dans quels contextes les japonais l’emploient-ils ?

Origine et significations du mot tsumaranai

Tsumaranai (詰まらない) est en fait la forme négative du verbe tsumaru (詰まる). Ce dernier signifiait à l’origine “être obstrué/serré/bouché” et contient ainsi la notion de “ne pas bouger”. Par extension, il a fini par vouloir dire aussi “se mettre d’accord sur/conclure”. C’est pourquoi tsumaranai exprime l’idée de “ne pas être d’accord/ne pas se satisfaire” de quelqu’un ou quelque chose. Kono kangoshi ha tsumaranai (この看護師は詰まらない) : “Cette infirmière est peu intéressante/n’en vaut pas la peine (elle ne me satisfait pas)”.

Il faut cependant bien garder en tête que tsumaranai porte en général davantage sur l’humeur du moment plutôt que sur la valeur intrinsèque de ce qui est désigné. Par exemple, on peut dire kono eiga ha naiyô ga ii kedo, tsumaranakatta (この映画は内容がいいけど、つまらなかった). Qui se traduit en français par “Ce film est bon mais je n’ai pas passé un bon moment/ce n’était pas amusant”. La cause du désagrément peut être tout à fait externe, par exemple si on a reçu une mauvaise nouvelle durant le film.

Ce neko résume bien le sentiment qu'on éprouve lorsque c'est tsumaranai !
Ce neko résume bien le sentiment qu’on éprouve lorsque c’est tsumaranai !

Emploi de tsumaranai lors de la remise d’un cadeau

En plus d’exprimer ce qui est peu intéressant/trop lisse, notre adjectif du jour peut traduire toute autre chose. Au Japon, lorsqu’on offre un cadeau, il est coutume de dire tsumaranai mono desu ga (詰まらない物ですが). C’est bien sûr une marque de modestie car on n’offre pas à quelqu’un quelque chose qu’on juge futile ou inintéressant ! Son équivalent français est ainsi “c’est un petit quelque chose…”.

Il s’agit dans tous les cas de se faire petit face à l’interlocuteur en lui disant “j’ai pris le temps de choisir ce cadeau mais il est indigne de votre grandeur”. C’est pourquoi cette expression qu’on utilisait jusque là de manière un peu automatique est de nos jours jugée un peu trop exagérée. C’est bien d’être modeste mais si on l’est trop, cela apparaît au contraire impoli, shitsurei !

On lui préfère donc d’autres tournures moins négatives telles que sasayaka desu ga “c’est un modeste présent…”. Il convient même de montrer qu’on a pensé spécialement à la personne concernée. Par exemple, wain ga osuki da to okiki shimashita ga ” j’ai entendu dire que vous aimiez le vin…”.

Sources : kotobank (dictionnaire en japonais), gakumado.navi.jp (les cadeaux)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?