Bentô (弁当) : le panier repas qui se veut pratique

Je crois que je ne vous apprends rien si je vous dis que le bentô (弁当), c’est un “coffret compartimenté contenant les mets d’un repas” mais aussi le “repas contenu dans ce coffret”. Et bien oui, il s’agit de la définition du dictionnaire français Larousse ! On va donc plutôt s’intéresser à l’origine de ce mot pour ensuite donner un bref aperçu de l’état actuel des choses au Japon.

Origine du mot bentô et définition actuelle

Bentô s’écrit en kanji 弁当 où ici 弁 signifie ici “préparer (à l’avance)” et 当 “approprié/tomber juste”. L’origine de ce mot serait chinoise et remonterait aux alentours du 12ème siècle. On aurait en effet importé le terme 便当 qui se prononce aussi bentô et signifie “pratique/approprié”. Il a ensuite été rapidement “japonisé”, ce qui a fini par donner 弁当.

On pense qu’à l’époque, il désignait davantage le contenant que le contenu. Cette question est très difficile à trancher tant les deux sont liés. En effet, la boite conditionne directement ce qui va être placé à l’intérieur. Encore aujourd’hui, bien que son sens large soit “nourriture que l’on emmène avec soit pour la manger quand on est de sortie“, on a du mal à la séparer de son contenant. Si je dis par exemple bentô wo katte kureru ? (弁当を買ってくれる ?) “est ce que tu peux m’acheter un bento ?”, je pense avant tout à une boite compartimentée. Et non à un sandwich par exemple.

Voici le genre de bentos trouvables dans n’importe quel supermarché. Pas mal non ?

Par ailleurs, on peut constater qu’ils ne sont pas consommés forcément à l’extérieur aujourd’hui. En effet, beaucoup de japonais (et moi même !) achètent parfois un bentô par flemme de cuisiner pour le manger chez soi. Ils sont vendus absolument partout (konbinisupermarché…) et le choix est très varié. Ils prennent en quelque sorte la place ne nos fameux plats à réchauffer au micro-onde (Marie, Findus…).

Prépare t-on encore soit même les bentô au Japon ?

Si vous allez dans le rayon surgelé (voir reitôshokuhin) d’un supermarché, vous trouverez un endroit réservé à la nourriture pour bentô. C’est à dire des petites portions de pâtes, des petites salades, des boulettes de viande… Le but étant de réduire le temps de préparation mais aussi de duper ses enfants. Ceux-ci penseront en effet que c’est “maman qui a tout fait” mais il n’en est rien ! 😀

Selon une enquête réalisée en 2015 par l’enseigne de supermarché Co.Op, on peut dire que la tradition du bentô préparée par la mère de famille perdure toujours. En effet, environ 55% des japonaises mariées interrogées (qu’elles travaillent à plein temps ou pas du tout) affirment le faire plus de deux fois par semaine. Ce qui étonne par contre, c’est qu’environ 34% des hommes de 20 à 39 ans prétendent le préparer eux même au moins une fois par semaine ! Joli chiffre non ?

Si on s’attarde aux raisons, il semble qu’elles soient surtout d’ordre économique (53,4% des personnes interrogées). Il faut dire que cela revient en moyenne deux fois plus cher de tout acheter. Il ne faut pas oublier qu’un bentô permet en outre de recycler les restes de la veille. Et qu’une bonne dose de riz, ça bourre bien ! 😀

Sources : jccu.coop (sondage de 2015), gogen-allguide (étymologie)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum